La première ministre de l'Écosse, Nicola Sturgeon

L'Écosse demande un référendum sur son indépendance

La première ministre écossaise Nicola Sturgeon a formellement demandé à Londres, vendredi, la tenue d'un nouveau référendum sur l'indépendance, en déclarant que les Écossais ont le droit à l'autodétermination.
Mme Sturgeon a envoyé à son homologue britannique Theresa May une lettre demandant un transfert de pouvoirs pour permettre la tenue du vote. Elle fait valoir que le départ prochain du Royaume-Uni du marché unique de l'Union européenne aura des répercussions importantes sur l'Écosse, qui a voté en faveur d'un maintien au sein de l'UE.
Maintenant que les circonstances ont changé, écrit Mme Sturgeon, les Écossais ont le droit de décider de leur avenir.
Le Parlement écossais a voté plus tôt cette semaine en faveur de l'organisation d'un nouveau référendum, possiblement entre l'automne 2018 et le printemps 2019.
Le gouvernement britannique a déjà annoncé son intention de refuser la demande écossaise puisque, selon Mme May, le moment est mal choisi pour un tel vote.
Le bureau de Mme May a confirmé avoir reçu la lettre et indiqué qu'elle y répondra au moment opportun.
Mme Sturgeon estime qu'»aucun argument rationnel» ne justifie le refus de Londres. Elle dit souhaiter des discussions constructives entre les deux gouvernements. Si cela n'est pas possible, elle a dit qu'elle informera le parlement écossais de ses intentions pour faire progresser le dossier.