Les 53 enfants de la garderie Les Racines de vie Montessori n'étaient pas visés par le tireur.

Le Web qui a fait jaser

 
UNE DATE: 5 avril 2013
Tous les yeux de la province se sont tournés vers l'Outaouais, en avril dernier, lorsque la quiétude et l'innocence de 53 enfants ont été violées par un homme armé qui a fait irruption dans une garderie. Robert Charron a tué un employé des Racines de vie Montessori avant de retourner l'arme contre lui. La tragédie a secoué la région. Cette journée-là, vous avez été près de 110 000 internautes à faire confiance au Droit pour vous informer. Le travail de notre salle des nouvelles a permis d'établir un nouveau record d'achalandage avec plus de 206 000 clics en une seule journée. Vous êtes restés fidèles au LeDroit.ca dans les jours suivants le drame, comme en font foi les quelque 700 000 clics enregistrés. La marque précédente pour une seule journée avait été établie le 18 avril 2012, lorsque 200 manifestants ont été pris en souricière par l'escouade antiémeute à l'Université du Québec en Outaouais, en plein coeur du printemps érable.
UN LIEU: la route 105
L'une des vidéos du Droit les plus populaires, en 2013, a été diffusée cet automne, lorsque la police de la MRC des Collines-de-l'Outaouais a rendu publiques des images saisissantes de deux motocyclistes extrêmement téméraires. Les deux hommes dans la vingtaine ont mis leur vie et celle de plusieurs automobilistes en danger, en circulant à plus de 200 km/h sur la 105 sud, entre Wakefield et Low. L'affaire s'est vite retournée contre eux lorsqu'ils ont été arrêtés par les patrouilleurs, qui ont mis la main sur une petite caméra vidéo et une carte mémoire, servant à enregistrer leurs «exploits». Totale de la facture: plus de 200 points d'inaptitude et plus de 20000$ en contraventions. C'était la deuxième fois en quelques mois que les policiers de la MRC des Collines-de-l'Outaouais arrêtaient des motocyclistes-vidéastes. Un homme et sa GoPro avaient été arrêtés dans des circonstances similaires, près du lac Meech, en juillet.
UN MOT: Rockfest
Vous avez été des centaines de milliers à vous intéresser à la huitième édition du Rockfest, en juin dernier. Et vous étiez particulièrement nombreux à vous y intéresser après la bombe du collègue Yves Bergeras, lâchée quelques jours avant le festival. Son reportage a notamment révélé que les musiciens de la relève ne recevaient «aucun cachet» pour se produire sur scène et qu'ils devaient vendre des laissez-passer pour assurer leur place. Le 12 juin et à quelques reprises dans les jours qui ont suivi, LeDroit a enregistré des journées de plus de 100 000 clics sur le Web. Le texte le plus lu sur cet événement? «Un océan d'urine à la marina de Montebello», paru au lendemain du festival, avec plus de 55 000 clics.
Patrick Brazeau, maintenant journaliste au magazine <i>Frank</i>, compte approcher ses anciens collègues du Sénat pour obtenir des réponses sur le scandale.
UN PERSONNAGE: Patrick Brazeau
Accusations de voies de fait et d'agression sexuelle, implication dans le scandale des dépenses au Sénat, suspension sans salaire pour «grossière négligence» et maintenant journaliste pour le magazine satirique Frank, Patrick Brazeau aura définitivement marqué l'année 2013. Au fil des mois, toutes ces histoires ont généré des dizaines de milliers de clics sur LeDroit.ca, en faisant le sujet politique le plus chaud. En tout et pour tout, ce sont 86 histoires en lien avec le sénateur Brazeau que LeDroit a publiées en ligne, à commencer par son arrestation par la police de Gatineau, le 7 février dernier.
Lars Eller, après un contact avec Eric Gryba.
UNE RÉSOLUTION: Canadien-Sénateurs, la revanche
Pour les deux équipes de hockey les plus populaires chez les francophones d'Ottawa-Gatineau, l'année 2013 a été historique. Pour la première fois depuis le retour des Sénateurs d'Ottawa dans la LNH, ils ont croisé le fer avec le Canadien de Montréal en séries, générant des milliers de clics sur LeDroit.ca. Une danse printanière de courte durée, par contre, alors que les hommes de Paul MacLean l'ont emporté - il faut se le dire - sans trop de difficulté en cinq petites parties. Le partisan du CH en moi a soif de vengeance. Souhaitons que 2014 et les nouvelles divisions dans la LNH nous amènent une série revanche. Et souhaitons, cette fois, que l'équipe la plus glorieuse dans l'histoire de la ligue l'emporte. Ne serait-ce que pour voir la mine déconfite dans la salle des nouvelles du Droit de «l'Ambassadeur officiel des Sénateurs», Denis Gratton, le lendemain de l'élimination de son équipe...