Patrick Brazeau n'a pas répondu aux questions des journalistes, à son arrivée au BareFax, mercredi.

Le sénateur Brazeau voulait accueillir Rob Ford aux danseuses

Le sénateur suspendu Patrick Brazeau s'est dit «quelque peu insulté» que le maire de Toronto, Rob Ford, ne se soit pas rendu à son nouveau lieu de travail, le bar de danseuses Barefax Gentlemen's Club., lors de sa visite à Ottawa, mercredi.
Sur Twitter, mercredi soir, M. Brazeau a invité toute la classe politique à se présenter au bar de la rue York, dans le marché By, à quelques pas de la colline parlementaire.
Mercredi, une vingtaine de maires du pays se sont rendus à Ottawa pour le Caucus des maires des grandes villes du pays. Le maire Ford a fréquenté un autre pub de la ville, évitant le Barefax.
En anglais, M. Brazeau a tweeté: «Je suis quelque peu insulté que @TOMayorFord soit allé dans un bar autre que celui dans lequel je travaille».
M. Brazeau a écrit un autre gazouillis «Cela prouve qu'il n'aime pas être sous les projecteurs (spotlight)».
Patrick Brazeau a une fois de plus fait la manchette, la semaine dernière, lorsqu'il a complété son premier quart de travail de jour comme gérant du bar, bien connu dans la capitale fédérale.
«Le buffet est gratuit, cela ne coûtera rien aux contribuables», écrit-il. «Free, rien, nada! GR8food! Simple math!» a rajouté, mot pour mot, le sénateur suspendu de Maniwaki.