Malgré une solide programmation, la 8e édition du Rockfest a été ternie par de nombreux problèmes de logistique.

Le Rockfest obtient l'aide du Festival d'été de Québec

Le Rockfest semble avoir appris de ses erreurs.
Les organisateurs du plus gros festival rock au Canada ont annoncé une série de changements d'envergure pour l'édition 2014, mercredi matin, dont un partenariat avec une filiale du Festival d'été de Québec.
De toute évidence, les organisateurs veulent tirer un trait sur les ratés de l'édition 2013.
Si la gestion générale de l'événement et la programmation artistique seront toujours assurées par Alex Martel et son équipe, la compagnie 3E sera responsable de toute la production et la logistique de l'événement, qui se tiendra les 20 et 21 juin prochains, à la marina de Montebello.
En conférence de presse à Gatineau, le président et fondateur du Rockfest s'est dit convaincu que ce partenariat avec le Festival d'été de Québec saura amener son festival au «niveau souhaité».
«Nous voulons créer un événement à la hauteur de notre programmation.  Nous investissons des sommes colossales et prenons les moyens qui s'imposent afin de gérer efficacement la croissance que connait l'événement depuis les dernières années. Nous prenons l'engagement de surpasser le bon déroulement logistique des sept premières éditions», a déclaré M. Martel.
«Il nous fait plaisir d'apporter à Alex Martel, un jeune homme travaillant, passionné et visionnaire, notre collaboration et notre expertise afin qu'il puisse offrir un événement de grande qualité à son public »,  a de son côté souligné Daniel Gélinas, directeur général du Festival d'été de Québec et de 3E.
<p>Bien des festivaliers ont déploré les nombreux retards et l'omniprésence des déchets sur le site du Rockfest.</p>
D'autres partenariats
Le Rockfest a également annoncé, mercredi, de nouvelles ententes avec la firme P. Miron Consultants et l'agence de communication gatinoise Orkestra. La première est spécialisée dans la logistique de terrain, ayant oeuvré par le passé auprès du Bluesfest et du Festival folk d'Ottawa, tandis que la deuxième sera responsable de toutes les opérations en périphérie du site.
Parmi les autres changements annoncés pour la 9e édition, le Rockfest prévoit envoyer des bracelets à puce à l'avance par la poste, reconfigurer le site du festival, améliorer les installations sanitaires et restructurer le terrain de camping, le stationnement et le système de navettes.
Les organisateurs ont aussi confirmé que les artistes émergents obtiendront un cachet, en plus de se produire en ouverture sur les différentes scènes, plutôt que sur une scène distincte. La sonorisation de la scène principale doit être améliorée et des écrans LED seront ajoutés sur le site.  
En juin dernier, la 8e édition du Rockfest a souffert d'une image négative, principalement en raison de déficiences logistiques au plan des billetteries, des navettes et des toilettes chimiques, et parce que LeDroit avait révélé que les artistes locaux n'étaient pas rémunérés pour leurs prestations.
Ces ratés avaient largement occulté une programmation, pourtant digne des plus grands festivals internationaux.
Seule la présence du groupe NoFX a été annoncée pour l'instant. Le reste de la programmation sera dévoilé à la fin de l'hiver.
Le Rockfest calcule avoir reçu 100 000 visites sur son site, l'an dernier, et évalue à 10 millions $ les retombées économiques générées.