Le «Quadzilla» de Cumberland

Tokyo a Godzilla, Cumberland compte sur Quadzilla.
C'est le surnom que Vincent De Haître a hérité de la part de coéquipiers et amis ces dernières années. Tout ça en raison de ses quadriceps très volumineux.
Le Comité olympique canadien (COC) en fait notamment allusion sur son site web. «Il (Vincent) a des jambes immenses», souligne la multiple médaillée en Coupe du monde, Ivanie Blondin.
La Franco-Ontarienne d'Ottawa a grandi dans le même club que De Haître chez les Concordes de Gloucester. Elle le considère comme son «petit frère».
«Quand nous étions plus jeunes, on comparait souvent nos cuisses et nos fesses. À l'époque, c'était moi qui étais bâtie!» Ses grosses jambes musclées, il les doit en partie à son régime estival.
De Haître n'est pas seulement un patineur rapide. Il pédale aussi vite, étant le champion canadien senior en titre à l'épreuve du 1km contre la montre en cyclisme sur piste.
Ce dernier a notamment vaincu le double Olympien Zach Bell.
En 2012, il avait gagné quatre médailles aux championnats nationaux juniors.
Tout ça après avoir subi une fracture au milieu de l'été. Les médecins avaient dû lui insérer une plaque de métal et neuf vis pour réparer sa clavicule droite.
Cette blessure l'avait privé d'une participation aux Mondiaux juniors sur piste en Nouvelle-Zélande.
Deux ans plus tard, l'épaule est comme neuve pour Quadzilla, qui tentera d'écraser une partie de la compétition à Sotchi.