Jim Flaherty

Le prochain budget doit être axé sur la classe moyenne, disent les libéraux

Le prochain budget fédéral doit être axé sur les besoins de la classe moyenne, pressent les libéraux qui estiment que ce groupe de Canadiens a été oublié par les conservateurs de Stephen Harper.
Selon eux, le budget du ministre des Finances, Jim Flaherty, doit aussi favoriser la croissance économique.
Car l'obsession de Stephen Harper avec l'austérité n'est pas une bonne politique pour le pays, a déclaré lundi Ralph Goodale, le chef adjoint du Parti libéral du Canada.
Le PLC propose ainsi quatre mesures principales: l'élimination des tarifs douaniers sur l'importation des biens de consommation, la réduction des primes d'assurance-emploi, l'investissement dans l'éducation postsecondaire et l'injection immédiate de nouveaux fonds dans l'infrastructure pour apporter de l'aide aux municipalités.
Selon M. Goodale, les parents s'inquiètent de ne pouvoir offrir une éducation de qualité à leurs enfants après l'école secondaire.
Les libéraux promettent par ailleurs de ne pas investir dans des publicités pour des programmes qui n'existent pas, comme l'ont fait les conservateurs pour la subvention canadienne à l'emploi, après le budget fédéral de 2013.
Et si le ministre des Finances insiste pour continuer à couper dans le gras de l'appareil étatique, le Parti libéral lui suggère de réduire le nombre de ministres et bureaux ministériels régionaux, qui ont augmenté sous les conservateurs.