La chef péquiste Pauline Marois.

Le PQ veut ramener le patient au coeur du réseau

Le Parti québécois dit vouloir ramener le patient au coeur du réseau de santé.
Entourée de son «équipe santé», formée de Réjean Hébert, Véronique Hivon, Diane Lamarre, Gyslaine Desrosiers et Gilles Aubé, Pauline Marois a présenté les engagements de son parti, lundi.
Jugeant que le bilan libéral en matière de santé avant l'arrivée au pouvoir du PQ est un échec, la chef péquiste Pauline Marois a rappelé les actions posées par son gouvernement au cours des 18 derniers mois pour, a-t-elle dit, «mettre en oeuvre un plan clair et efficace pour que le patient devienne la priorité numéro 1 du système de santé».
Le Parti québécois s'engage notamment à améliorer l'accès au système public, plutôt qu'investir dans des «super-cliniques» comme l'a promis le Parti libéral la semaine dernière.
Le parti a notamment mentionné vouloir créer un système de rendez-vous centralisé pour les services de première ligne et a promis des accès plus faciles aux services spécialisés grâce à la création de guichets d'accès.
Le PQ souhaite également mettre en place un «portail santé», soit un site internet contenant toutes les informations relatives à la santé. Les péquistes se sont également engagés à permettre aux parents d'obtenir une deuxième carte d'assurance-maladie pour leurs enfants.
Le parti s'est aussi engagé auprès des familles d'enfants autistes, notamment en offrant un meilleur dépistage des signes avant-coureurs, permettant aux enfants touchés d'obtenir des services plus tôt.