La chef péquiste Pauline Marois s'est engagée à faire prendre le virage numérique au secteur culturel en assurant le transfert des oeuvres culturelles québécoises sur support numérique.

Le PQ veut faire passer la culture au numérique

Le Parti québécois veut adapter sa nouvelle politique culturelle aux réalités du XXIe siècle par le biais d'une stratégie numérique.
Entourée des candidats Maka Kotto et Lorraine Pintal, la chef péquiste Pauline Marois a par ailleurs déploré l'absence d'engagements en matière culturelle de son adversaire libéral Philippe Couillard, à qui elle reproche son absence de vision et d'ambition.
Le PQ s'engage à faire prendre le virage numérique au secteur culturel en assurant le transfert des oeuvres culturelles québécoises sur support numérique.
M. Kotto a indiqué que Télé-Québec serait le mur portant de cette stratégie numérique.
Mme Marois a également promis de poursuivre la mise en oeuvre les recommandations incluses dans les rapports des groupes de travail constitués par son parti au sujet de la philanthropie culturelle, de l'avenir du cinéma et du réseau muséal.
La chef péquiste mettra aussi de l'avant son projet d'encadrement des prix des livres neufs.
Pauline Marois réduit ses activités ce mercredi, afin de se préparer à l'enregistrement de l'émission Tout le monde en parle en soirée et au débat télévisé présenté à TVA jeudi soir.