La libérale Maryse Gaudreault affirme que son parti appuie sans hésitation le projet de faculté satellite de médecine en Outaouais.

Le PLQ promet une faculté satellite

Première annonce majeure en Outaouais dans le cadre de la campagne électorale. Les libéraux de Philippe Couillard s'engagent à financer entièrement le projet d'école satellite de médecine à l'Université du Québec en Outaouais (UQO).
« Il y a aucune hésitation pour notre futur gouvernement d'appuyer ce projet, affirme la députée sortante de Hull Maryse Gaudreault. On va appuyer toute la démarche. »
L'étude de faisabilité dévoilée en janvier dernier fait état d'investissements majeurs. L'implantation de la faculté satellite nécessiterait des investissements non récurrents de 13 millions $.
Les ministères de la Santé et de l'Éducation devraient par la suite investir de façon récurrente près de 15 millions de dollars par année, surtout en salaires pour les ressources humaines.
Mme Gaudreault s'est également engagée à financer la phase 2 du projet, soit la construction d'un pavillon des sciences de la santé. Le projet estimé à 12 millions $ permettrait de regrouper à un seul endroit toute la formation régionale dans les disciplines de la santé.
Une première cohorte de 24 étudiants pourrait faire son entrée à la faculté satellite de médecine de l'Outaouais en septembre 2016.
Les autres partis en attente
L'annonce des libéraux a pris de court ses adversaires. Le candidat du Parti québécois, le Dr Gilles Aubé, a assuré qu'il était « l'homme de la situation » dans ce dossier. Il a toutefois été incapable de promettre les millions de dollars nécessaires à l'avancement du projet.
« Je ne peux pas prendre cette décision. Ça va être le ministre de la Santé. La réflexion est très avancée au niveau du gouvernement, affirme-t-il. Mais il faut se pencher sur l'aspect financier pour s'assurer que le gouvernement a les fonds nécessaires. »
« L'intention du gouvernement est ferme. Le projet est tout à fait louable. Mme Marois l'a dit publiquement. »
À la Coalition avenir Québec, aucun candidat n'a voulu se commettre pour le moment. Des annonces en santé sont attendues plus tard durant la campagne électorale.
Même réaction chez Québec solidaire (QS), dont les candidats se prononceront sur les enjeux en santé mercredi et jeudi, lors du passage d'Amir Kadhir. Le candidat solidaire dans Hull, Benoit Renaud, a toutefois tenu à souligner que l'idée d'une faculté de médecine satellite est née de son prédécesseur, Bill Clennett.