Alain Vigneault n'a pas été trop impressionné par les joueurs des Sénateurs, vers la fin du match de jeudi.

Le mot d'ordre des Rangers : discipline

Alain Vigneault n'a pas été trop impressionné par les joueurs des Sénateurs, vers la fin du match de jeudi. Si ces derniers veulent continuer à faire du brasse-camarade après les coups de sifflet, ils pourraient avoir du mal à se trouver des partenaires de jeu.
« Lors de nos prochaines rencontres avec les joueurs, je vais leur demander de se concentrer sur leur propre façon de jouer. Je vais leur demander de continuer de faire preuve de discipline. Ça n'a pas été un problème pour nous jusqu'à maintenant. Je ne voudrais surtout pas que ça change », a déclaré l'entraîneur-chef hullois, vendredi.
Les Sénateurs avaient une fois de plus obtenu congé d'entraînement. Vigneault, lui avait organisé une séance d'entraînement facultative.
Quelques joueurs qui se sont démarqués dans les derniers matches - Henrik Lundqvist, Mats Zuccarello, Tanner Glass, Michael Grabner et Oscar Lindberg - ont répondu à l'appel.
« Les incidents après les coups de sifflet font partie des séries éliminatoires. À cette période de l'année, les matches sont intenses et émotifs. Je veux juste que les gars restent bien ancrés dans le moment présent. Il ne sert à rien de regarder trop loin vers l'avant. »
« Jusqu'à maintenant, en séries, nous avons connu du succès parce que nous avons joué entre les coups de sifflet », indique-t-il.
gagner sur la route
Il n'y a vraiment pas d'excès de confiance chez les Rangers. À New York, on refuse de s'emballer, malgré les deux victoires qui ont semblé plutôt faciles à obtenir, cette semaine.
« Nous avons gagné deux matches d'affilée, mais ça ne veut absolument plus rien dire. Nous savons tous que les Sénateurs ont connu un certain succès en jouant sur leur patinoire, dernièrement. Les deux victoires que nous avons obtenues sur notre patinoire auront bien peu de valeur si nous ne sommes pas capables d'aller voler un match chez eux », croit Zuccarello.
Même son de cloche du côté de Lundqvist. « Dans les séries éliminatoires, il est impératif de très vite passer l'éponge. Vous me dites que nous avons signé deux victoires assez convaincantes. Je vous réponds que la façon de gagner ne compte pas vraiment. Une victoire de 5-0, ça vaut autant qu'une victoire de 1-0. L'important, c'est de gagner et de très vite oublier le passé », d'expliquer le vétéran gardien.
Lancers bloqués
Pour gagner au Centre Canadian Tire, les Rangers pourront quand même s'inspirer de quelques trucs qui ont bien fonctionné au Madison Square Garden.
Dans le match de jeudi, par exemple, leurs joueurs ont bloqué pas moins de 22 lancers.
« Les attaquants bloquent des lancers, au sein de notre équipe, parce que les défenseurs bloquent des lancers également », soutient Zuccarello.
« Nous avons demandé à nos joueurs de laisser Hank voir les lancers. Cela dit, bloquer des lancers nous a permis de créer des contre-attaques », souligne pour sa part Vigneault.