La fin du match a été marquée par une mêlée autour du filet des Jets.

Le manque d'opportunisme coule le Canadien

Les journées se suivent et se ressemblent pour le Canadien. Michael Frolik a marqué le but victorieux en début de troisième période et procuré une courte victoire de 2-1 aux Jets de Winnipeg, dimanche après-midi, en ce jour de Super Bowl XLVIII entre les Broncos de Denver et les Seahawks de Seattle.
La fiche du Canadien le jour du Super Bowl est désormais de 13-9-1.
Après que le Canadien soit parvenu à écouler une pénalité en début de troisième période, Carey Price a effectué une sortie hasardeuse à la droite de son demi-cercle et donné le disque à Andrew Ladd. Ce dernier l'a refilé à Frolik, qui a tiré dans un filet béant à 1:04 pour porter le score à 2-1.
«C'est frustrant, de toute évidence, a reconnu Price après la rencontre. J'ai jonglé avec la rondelle et ils l'ont récupérée. C'était de ma faute.»
Price, qui a entamé un deuxième match en autant de jours après s'être incliné 2-1 en prolongation face au Lightning de Tampa Bay samedi, aurait sans doute voulu revoir les deux buts qu'il a accordés aux Jets. Cette défaite ne lui est pas uniquement attribuable, compte tenu qu'au cours de ses 11 départs précédents, le Tricolore n'a marqué en moyenne que 1,36 but par match. Price a repoussé 33 tirs, contre 29 pour Al Montoya.
«On aimerait marquer plus de buts, bien entendu, a reconnu l'entraîneur-chef Michel Therrien. Ils ont joué un bon match. Nous avons été intenses, nous étions les premiers sur la rondelle, nous avons attaqué le filet et nous avons frappé deux poteaux. Montoya a fait des arrêts clés pour garder son équipe dans le match.»
Le capitaine frappe encore
Brian Gionta a marqué pour le Canadien (29-21-6), qui n'a qu'un seul but à ses 15 derniers avantages numériques. Tobias Enstrom a complété la marque pour les Jets (27-25-5), qui ont remporté leurs deux derniers matches.
Après avoir été dominé pendant les premières minutes de la rencontre, le Canadien s'est mis en marche et a profité d'une supériorité numérique pour obtenir quelques bonnes chances de marquer - sans toutefois pouvoir les convertir.
En deuxième, le Canadien a joué de malchance et frappé le poteau à deux reprises. Prust a d'abord redirigé un tir de Lars Eller directement sur le poteau à la gauche de Montoya.
Puis, sur la séquence suivante, Price a été incapable de fermer la porte à Enstrom, qui a contourné son filet par l'arrière avant de glisser le disque sous son bras gauche.
Quelques minutes plus tard, Gionta a profité d'un revirement pour se retrouver seul devant Montoya, mais son tir des poignets s'est écrasé sur la tige à sa droite. Le capitaine du Canadien s'est repris à 17:06, cette fois en acceptant une belle passe de Plekanec avant de décocher un tir des poignets imparable dans la lucarne, au-dessus de la mitaine du gardien des Jets.