PFR a mis fin à ses activités de sa scierie de Maniwaki le 16 mai dernier pour une période indéterminée à cause d'un problème d'approvisionnement.

Le gouvernement pointé du doigt par les syndiqués de Résolu

Les syndiqués de Produits forestiers Résolu (PFR) en Outaouais ont manifesté, vendredi, à Grand-Remous pour inviter le gouvernement Couillard à agir rapidement dans le dossier de l'approvisionnement de la scierie de Maniwaki.
Les travailleurs de Maniwaki et de l'usine de PFR à Gatineau affirment craindre pour leur emploi et demande une intervention d'urgence de la part du gouvernement du Québec.
«Nous sommes sérieusement inquiets, déjà on a des mises à pied, et on pense que si rien ne bouge rapidement, ce sont d'autres emplois qui seront perdus», a déclaré Ronald Nantel, représentant national d'Unifor dans un communiqué de presse.
Depuis janvier, la scierie de Maniwaki a réduit sa production et, par le fait même, mis à pied une trentaine de travailleurs. Les syndiqués craignent que d'autres emplois soient perdus si la situation se poursuit.