La planchiste du secteur Aylmer, Caroline Calvé, a obtenu son laissez-passer pour les Jeux olympiques mardi.

Le compte à rebours olympique commence pour Calvé

Même si sa place était assurée depuis plusieurs mois au sein de l'équipe olympique canadienne, Caroline Calvé savourait pleinement le moment, mardi après-midi, à Québec.
Canada Snowboard a confirmé que la planchiste du secteur Aylmer ira à Sotchi, tout comme 23 autres athlètes qui compléteront la délégation de surf des neiges. « Ce n'était qu'une formalité dans son cas, a rappelé le directeur haute performance, Robert Joncas, en entrevue avec LeDroit.
«Caroline n'a jamais eu à s'inquiéter de son sort. Elle avait déjà satisfait les critères à l'interne.»
Âgée de 35 ans, Calvé a notamment remporté deux fois l'or à des épreuves de surf des neiges en 2013. Elle a terminé troisième au classement général de la Coupe du monde, la saison dernière.
«Elle sera la leader de notre groupe alpin. C'est elle qui a eu les meilleurs résultats canadiens depuis deux à trois ans», a souligné Joncas.
La présentation de la formation canadienne de surf des neiges s'est déroulée à l'hôtel de glace de Québec. Le président du Comité olympique canadien (COC) Marcel Aubut était sur place, tout comme le chef de mission adjoint Jean-Luc Brassard.
«On a passé beaucoup de temps dehors. J'étais vraiment gelée à la fin. Mais c'était le fun d'avoir officialisé ça», a soutenu Calvé, qui a reçu son manteau aux couleurs de l'équipe canadienne.
Il s'agira d'une deuxième participation aux JO pour elle, qui avait terminé 20e à Vancouver.
En 2010, on lui avait annoncé aussi à Québec qu'elle serait de l'aventure olympique. Elle ne l'a pas oublié.
«Aujourd'hui, j'ai pensé un petit peu à ça. Je me suis dit : wow ! ça fait déjà quatre ans. Ça fait tout ce temps que je me prépare pour Sotchi. Et là, ça arrive. On peut dire que le compte à rebours commence.»
Il reste 28 jours avant que Calvé attaque la piste russe. Sa première course, un slalom géant, est prévue le 19 février.
Entraîneurs et dirigeants de Canada Snowboard s'attendent à la voir sur le podium aux Jeux.
«Ce qui est intéressant dans son cas, c'est qu'elle aura deux chances de gagner une médaille. Elle participera à deux courses, le slalom géant en parallèle et un slalom en parallèle. Et Caroline excelle dans les deux. Nous avons de bonnes raisons de croire qu'elle sera sur le podium», a affirmé Robert Joncas.
Ajoutez à cela que quelques gros noms européens manqueront le rendez-vous dans les épreuves alpines. Des quotas ont été imposés aux pays.
«Seulement 32 filles peuvent participer. Donc plusieurs filles qui se trouvent dans le top 30, dont surtout des Autrichiennes et des Suisses, ne seront pas là», a noté Joncas.
Même situation chez les hommes. Onze des 32 premiers planchistes au monde proviennent de l'Autriche, qui ne pourra qu'en déléguer quatre en Russie.
Sept Québécois dans l'équipe
Au total, sept Québécois feront partie de l'équipe canadienne de surf des neiges.
En plus de Calvé, on retrouve le champion olympique en titre en slalom géant en parallèle, Jasey-Jay Anderson de même qu'Ariane Lavigne. Médaillée de bronze en 2006 à Turin, Dominique Maltais en sera à ses troisièmes Jeux en snowboardcross.
Trois jeunes hommes, Sébastien Toutant, Maxence Parrot et Charles Reid, concourront en slopestyle.
Les Jeux olympiques se dérouleront du 7 au 23 février.
Mercredi, ce sera le tour de Patinage de vitesse Canada de dévoiler son équipe pour les épreuves de longue piste. Deux espoirs locaux, Ivanie Blondin, d'Ottawa, et Vincent De Haître, de Cumberland, recevront leur billet pour la Russie.