Le cadeau inoubliable

Ma blonde m'a offert un cadeau de Noël incroyable cette année. Un cadeau inoubliable.
Depuis quelques années, elle fait des calendriers personnalisés. Vous connaissez? Les pharmacies Jean Coutu offrent ce service sur leur site web.
Il s'agit d'un calendrier du format de votre choix dans lequel vous ajoutez vos propres photos pour chaque mois de l'année. Vous montez tout ça sur votre ordi et Jean Coutu s'occupe du reste.
Ma blonde offre annuellement ces calendriers à ses jeunes nièces. Donc le mois d'octobre de chacun de leurs calendriers est habituellement illustré par une photo de ses nièces déguisées pour l'Halloween. En juillet, c'est une photo d'elles à la plage ou dans la piscine. Et ainsi de suite.
Mais il faut être patient pour «fabriquer» ces calendriers par ordinateur. L'exercice peut prendre quelques heures. En novembre dernier, Manon a débuté ses calendriers à 19h, en même temps qu'une partie de hockey à la télé. Or, les Sénateurs ont remporté le match en prolongation - un match de près de troisheures - et ma blonde n'avait toujours pas terminé ses calendriers de Noël. Ça vous donne une idée de la patience d'ange requise pour offrir ce cadeau.
(Et ça faisait bien mon affaire, j'ai pu regarder le match au complet dans le salon. D'habitude, je suis «chassé» dans mon bureau les soirs de hockey).
Tout ça pour dire que le 25 décembre dernier, Manon m'a surpris avec un calendrier pour moi, juste pour moi. Avec des photos prises lors de notre dernier voyage à New York, ma ville préférée au monde. (Bon, je n'ai pas fait le tour du monde, loin de là, mais parmi les villes que j'ai vues dans ma vie, c'est New York que je préfère. Enivrante, cette ville).
Autre chose qu'on peut faire dans ce calendrier personnalisé, c'est de placer une photo d'un proche ou d'un ami dans la case correspondant à sa date de naissance ou d'un anniversaire. Donc le 7 janvier, il y a, par exemple, une photo de ma soeur sur mon calendrier. Et une de mon frère le 5 mai. Et ainsi de suite.
Je n'ai donc plus d'excuse pour oublier un anniversaire.
***
Parlant d'anniversaire...
Mardi dernier, le 14 janvier, était notre anniversaire de mariage.
«Assure-toi de ne pas l'oublier», me lance un collègue, mardi matin, après avoir vu les nombreuses photos de notre mariage que Manon a mises sur Facebook.
«Comment veux-tu que je l'oublie?, lui ai-je répondu. Ce n'est pas les 'indices' qui manquent sur Facebook.»
Mais sans Facebook, j'aurais pu oublier notre anniversaire. Et ce n'est pas mon calendrier de Noël qui me l'aurait rappelé. Je vous explique...
Nous nous sommes mariés sur une plage de Cuba, il y a cinq ans. Nous vivons ensemble depuis près de 20 ans, mais le bon Dieu ne reconnaît notre union que depuis cinq ans...
Un beau mariage en présence d'une quarantaine de parents et d'amis. Et un beau voyage «en gang» d'une semaine, du 9 au 16 janvier 2009.
Or, sur le calendrier que ma blonde m'a offert à Noël, il y a une photo de nous deux à Cuba dans la case correspondant à la date de notre mariage. Mais Manon s'est trompée.
Plutôt que de placer cette photo dans la case du 14 janvier, jour de notre mariage, elle l'a placée dans la case du 16 janvier, jour de notre retour à la maison.
Donc quand j'ai remarqué cette erreur dans le calendrier, je lui ai dit:
«Merci Manon. Merci beaucoup! C'est le plus cadeau que tu pouvais me faire. Tu ne peux pas l'imaginer!
- Vraiment? Je ne pensais pas qu'il t'aurait autant plu.
- Ah oui. Vraiment. Tu t'es surpassée. Surtout avec la photo que t'as choisie pour notre anniversaire de mariage.
- Tu la trouves belle?
- Très belle, oui. Mais surtout mal placée.
- Que veux-tu dire, Denis?
- Regarde. Elle se trouve sous le 16 janvier.
- Mon Dieu! Désolé... je... je n'avais pas...
- Non Manon. Ne soit pas désolée. Bien au contraire! Je te le dis, c'est le plus beau cadeau que tu pouvais m'offrir.
- Mais pourquoi?
- Parce que dorénavant, si jamais j'oublie notre anniversaire de mariage, j'aurai ce calendrier pour te rappeler que ça peut arriver à tout le monde. À compter d'aujourd'hui, je suis probablement le seul homme marié sur la planète qui peut oublier son anniversaire de mariage sans craindre de se faire attaquer par sa femme armée d'un rouleau à pâte, ou subir la 'torture du silence'* pendant plus d'une semaine. Merci. T'as fait mes Noëls pour les vingt prochaines années, Manon.
- Idiot.»
Un cadeau inoubliable, disais-je...
(* Torture du silence: quand votre douce moitié décide qu'elle ne vous parlera plus tant et aussi longtemps que vous aurez réalisé ou compris l'erreur que vous avez supposément commise. Cette torture peut durer jusqu'à 10 jours et se termine habituellement quand le conjoint s'excuse, qu'il sache pourquoi il s'excuse ou non).