Phil Nolan (à droite), qui joue de la batterie dans le groupe Herringbone aux côtés de Stephen Harper, est accusé d'agression sexuelle et de contacts sexuels sur un mineur.

Le batteur de Stephen Harper accusé d'agressions sexuelles

L'arrestation du batteur du groupe du premier ministre Stephen Harper, pour agressions sexuelles sur deux élèves d'Ottawa, cause une commotion sur la colline parlementaire, jeudi.
Phillip I. Nolan, 43 ans, d'Ottawa, est enseignant à l'école Avalon, dans le secteur Orléans.
Le Service de police de la ville d'Ottawa affirme que les gestes allégués se sont produits entre 1998 et 2000. Deux femmes disent avoir été agressées, lorsqu'elles fréquentaient l'école, en 7e et 8e années.
Le Ottawa-Carleton District School Board, son employeur depuis 1994, l'a suspendu temporairement de ses fonctions d'enseignant. Il a été assigné à des tâches administratives.
Des chefs d'accusation d'agressions sexuelles, de contacts sexuels, et d'exploitation sexuelle ont été retenus contre Nolan.
L'enquête de la police d'Ottawa a débuté en novembre 2013, à la suite d'une plainte. Les autorités craignent que d'autres victimes aient été sous l'emprise de l'enseignant.
Nolan fait partie du groupe Herringbone, le même groupe dont fait partie le premier ministre Harper.
«Nous sommes évidemment choqués et troublés par ces accusations. De telles allégations n'ont jamais été portées à notre attention, a déclaré le directeur des communications au cabinet du premier ministre, Jason MacDonald. Quiconque est trouvé coupable de telles accusations doit faire face à la pleine rigueur de la loi.»
« Puisque l'individu en question fait maintenant face à des accusations, il serait inapproprié de commenter davantage », ajoute-t-il.
M. Harper a joué la dernière fois avec le groupe rock en décembre à Toronto à l'occasion d'une soirée organisée par la communauté juive. Le premier ministre aime notamment entonner les meilleurs succès des Beatles lorsqu'il joue avec son groupe.
«Il s'agit d'une situation très difficile, et, en tant que parent, je partage les inquiétudes de la communauté, a affirmé par communiqué la directrice du Ottawa-Carleton District School Board, Jennifer Adams. La commission scolaire rend disponibles les ressources pour aider les parents et les élèves, à l'école, et sur notre site Internet.»
Toute personne ayant des renseignements concernant ces incidents, ou d'autres incidents, est priée de communiquer avec la Section des agressions sexuelles et de la violence faite aux enfants du Service de police d'Ottawa en composant le 613-236-1222, poste 5944.
- Avec La Presse