Lay Low, de Lou Doillon ***

La dernière fois que Lou Doillon a fait parler d'elle, ce n'était pas plus tard que cet été, quand elle a accusé Nicki Minaj ou Beyonce de desservir la cause des femmes.
«Ma grand-mère a combattu pour autre chose que le droit de porter un string», osa l'égérie de Givenchy. Prise de position pseudo-féministe ou buzz pour mousser la pré-promotion de son disque?
À quelques mois d'intervalle sortait Lay Low, son deuxième album, une belle surprise, pourtant inattendue. Un recueil de 11 ballades à voix grave et sonorités planantes. Malgré ses déclarations, Lou Doillon n'a pas renoncé à une certaine idée de la qualité.
La réalisation a été confiée à Taylor Kirk, du groupe Timber Timbre. Le résultat n'est jamais aussi intéressant que lorsqu'elle dépouille ses morceaux, qu'elle en gratte les sons jusqu'à l'os, cultivant un style anglophone où la légèreté se marie à la mélancolie.