L'appel d'offres pour la vente de l'Auberge Viceroy se termine aujourd'hui.

L'Auberge Viceroy à vendre pour 775 000 $

Le processus d'appel d'offres ayant échoué, voilà que les créanciers de l'Auberge Viceroy, à Lac-Simon, mettent l'immeuble à vendre au coût de 775 000 $.
La Société d'aide au développement de la collectivité (SADC) de Papineau, l'un des trois groupes impliqués dans le dossier, a affiché une publicité par l'entremise de son infolettre. On peut notamment y lire que le complexe hôtelier représente une «offre à saisir absolument», alors que la valeur de la propriété est chiffrée à 1174400$, selon le rôle d'évaluation. Le courriel mentionne qu'il y a «possibilité de financement de la SADC de Papineau sur approbation de crédit».
La missive comporte plusieurs détails, notamment les caractéristiques de la propriété, des statistiques portant sur le secteur de l'hébergement, de même que des photos du bâtiment et du terrain.
Rappelons que l'Auberge Viceroy a fermé ses portes le 17 décembre dernier, après que la propriétaire, Marie-Agnès Lacoste, ait déclaré faillite.
Selon Jean-Denis Deschênes, analyste financier et responsable du dossier pour la SADC de Papineau, cette nouvelle démarche devrait permettre d'obtenir de meilleurs résultats que ceux récoltés lors de l'appel d'offres tenu il y a quelques semaines. La publicité a été envoyée à plus de 1400 contacts de l'organisme. Le Mouvement Desjardins et Investissement Québec, les deux autres créanciers, procéderont aussi à l'envoi du document par courriel.
«Cette infolettre va circuler un peu partout et on verra ce qu'on recevra comme offres. On va voir ce que le marché en pense», indique M. Deschênes.
«Le but, c'est de trouver un acheteur et que l'auberge rouvre le plus rapidement possible. C'est une grosse infrastructure pour la Petite-Nation. Nous avons une évaluation à tout près de 1,2 million$. On croit qu'à 775000$, c'est une bonne occasion d'affaires pour un promoteur qui voudrait relancer les opérations», ajoute-t-il.
Puisque le récent processus d'appel d'offres était confidentiel, le nombre et la valeur des soumissions n'ont pas été dévoilés par les responsables de la vente.