L'AFPC réclame des améliorations

Les problèmes de santé mentale dans la fonction publique fédérale, ainsi qu'une meilleure accessibilité à des services de garde, ont fait partie des demandes présentées lors de la reprise des négociations dans le secteur public fédéral à Ottawa.
Dans ses discussions avec le Conseil du trésor, l'Alliance de la fonction publique a présenté une série de mesures afin d'améliorer les dispositions sur la santé mentale dans les conventions collectives, de même que les options de services de garde offertes aux fonctionnaires.
L'AFPC soutient que les changements découlant de l'adoption du projet de loi C-4 ont pour effet de supprimer ou d'affaiblir des parties importantes du Code canadien du travail, notamment la définition de danger, le droit de refuser un travail dangereux et le droit de mener des enquêtes et des inspections. 
Plus de détails dans notre édition du 15 janvier 2015.