Laferrière parle aux enfants

On le sait, Vieux Os est fou de la jolie et lumineuse Vava. Lorsqu'elle tombe malade, le garçon ne voudrait qu'une chose : l'aider à guérir.
Mais comment y parvenir ? Seul un baiser mauve peut réveiller une princesse endormie, lui raconte Da, sa grand-mère.
Mais comment se rendre chez elle pour le lui donner quand « les hommes à lunettes noires » ont envahi les rues de Petit-Goâve ? En défiant l'interdit et en faisant fi de ses peurs, tel un preux chevalier et son fidèle compagnon, Marquis le chien.
Si Vava guérira, Vieux Os devra pour sa part quitter Petit-Goâve, Da et celle qu'il aime.
Avec cette nouvelle histoire, Dany Laferrière ouvre les jeunes lecteurs (et leurs parents conteurs) à la réalité de la dictature à Haïti, ce « Monstre qui empêche un garçon de dix ans de visiter son amoureuse qui a la fièvre », écrit d'ailleurs le nouveau membre de l'Académie française en exergue de l'album.
Solidement appuyé par les illustrations foisonnantes de couleurs, de détails et de lyrisme, l'auteur le fait délicatement, par petites touches aussi réalistes que métaphoriques. Il fait vivre et résonner les tensions du couvre-feu, l'omniprésence des miliciens, l'inquiétude de Da, la colère de Vieux Os, mais aussi les petits gestes du quotidien, le bonheur de manger une mangue et d'écrire à celle qu'on aime.
« Da m'a dit : "Je sais que tu es triste, mais tu es un poète, et les poètes peuvent changer la couleur du monde."» C'est en effet ce que fait son petit-fils Dany, qui porte encore une certaine Vava dans son coeur et continue de bâtir son oeuvre à partir de tels souvenirs.
---
Le baiser mauve de Vava, Dany Laferrière et Frédéric Normandin, Les Éditions de la Bagnole, 48 pages
****