Après avoir frappé la côté est américiane, Arthur touche maintenant les Maritimes et l'est du Québec.

La tempête Arthur frappe les Maritimes

Après avoir déferlé sur la côte est des États-Unis, vendredi, l'ouragan Arthur, qui s'est transformé en tempête tropicale, affecte samedi les provinces maritimes, principalement la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et l'Ile-du-Prince-Édouard.
La tempête est accompagnée de vents dont les rafales atteignent 90 km/h. Elle pourrait déverser jusqu'à 150 millimètres de pluie sur le sud-est du Nouveau-Brunswick, notamment à Fredericton et Saint-Jean où des routes ont été envahies par l'eau samedi matin.
Déjà, de bonnes quantités de pluie étaient également tombées samedi matin à Halifax, en Nouvelle-Écosse, où Arthur a touché terre en premier. Les forts vents ont cassé des branches d'arbres et provoqué des pannes de courant.
Vers 10h, plus de 160 000 abonnés étaient sans électricité en Nouvelle-Écosse et au Nouveau-Brunswick. Plusieurs vols avaient  été annulés ou reportés à l'aéroport international d'Halifax.
L'est du Québec, la Gaspésie et la Côte-Nord, seront aussi touchés, mais dans un moindre degré.
Arthur, première tempête officielle de la saison des ouragans, a provoqué vendredi l'annulation de plusieurs célébrations de la Fête de l'indépendance le long de la côte est des États-Unis, notamment en Caroline du Nord.