Mika Zibanejad

La Suède a tout ce qu'il faut pour aller jusqu'au bout

Comme la majorité de ses coéquipiers, Mika Zibanejad sera quelque part sous un palmier lorsque débutera le tournoi olympique de hockey. Il aura l'esprit tranquille. Il est convaincu que ses compatriotes suédois lui feront honneur à Sotchi.
«Ils vont se rendre jusqu'en finale. À la fin du tournoi, ils vont occuper une des deux plus hautes marches du podium», prédit-il.
Quand on lui fait part de cette prédiction, Karlsson sourit. Il ne veut pas imiter son coéquipier des Sénateurs, mais...
«Je m'en vais là-bas avec l'intention de gagner la médaille d'or et je crois que notre équipe est assez forte pour gagner le tournoi. Le problème, c'est que les joueurs de trois ou quatre équipes se disent la même chose en ce moment. Et ils ont sans doute raison.»
Karlsson avait 15 ans, à l'hiver 2006, lorsque les Suédois ont remporté le tournoi olympique de Turin. Il a regardé la finale chez lui, à Landsbro, en compagnie de ses parents.
«Nous sommes une famille d'athlètes. Donc, nous aimons le sport. Donc, nous aimons les Jeux olympiques. La Suède présente toujours une puissance dans les tournois internationaux de haut niveau, mais cette formation avait un petit quelque chose de spécial. En plus, en finale, elle a vaincu la Finlande. Il n'existe pas, à mon sens, une plus forte rivalité que celle-là dans notre sport. Le but de la victoire, Mats Sundin, Nicklas Lidstrom... Je n'oublierai jamais les émotions ressenties ce jour-là.»
Exclue du podium en 2010
En 2010, à Vancouver, les Suédois n'ont pu défendre leur titre. Ils ont carrément été exclus du podium quand ils ont été défaits par les surprenants Slovaques en quart-de finale.
À Sotchi, les Suédois donneront le ton au tournoi de hockey masculin. Dans le tout premier match de la ronde préliminaire présenté au Bolshoy Ice Dome, le 12 février, ils affronteront Milan Michalek et ses coéquipiers de la République tchèque.
La Suède complétera la ronde préliminaire en affrontant la Suisse le 14 février et la Lettonie le 15 février.
Sstlaurent@ledroit.com