La SPCA critique et s'interroge

Un peu plus d'une semaine après les événements au temple bouddhiste Pho Da Son - où 16 chiens ont été «sauvés» par un groupe d'amoureux des animaux -, la SPCA de l'Outaouais fait le point. Elle précise que le propriétaire de l'endroit a accepté de céder les chiens à la SPCA. Elle se demande également ce qui s'est passé entre la visite d'un inspecteur, le 3 juin, qui avait constaté la présence de 14 chiens, bien nourris, et les événements du 7 juin où des témoins rapportent avoir vu une trentaine d'animaux. La SPCA critique également le groupe qui lui a apporté les chiens en affirmant que certains ont gardé des chiens en leur possession. L'organisation réitère qu'il faut faire confiance aux autorités concernées dans de telles situations. Une enquête se poursuit dans ce dossier.