L'entreprise franco-ontarienne Beau's projette aussi de brasser des affaires au Québec d'ici l'an prochain.

La microbrasserie Beau's perce le marché américain

La microbrasserie Beau's de Vankleek Hill perce le marché américain. Le filon doré du producteur de bière de l'Est ontarien coulera des fontaines à pression new-yorkaises d'ici le mois de mars.
« C'est une super nouvelle. La ville de New York est une scène vibrante à tous les niveaux et nous sommes très excités de faire partie de cette communauté », a commenté Steve Beauchesne, copropriétaire de la microbrasserie Beau's.
L'entreprise veut d'abord mettre le pied dans les restaurants de la Grosse Pomme.
« Nous voulons commencer petits et bien faire les choses, comme nous l'avons fait chez nous en Ontario. Nous voulons garder cet aspect de proximité qu'offre une bière de microbrasserie locale », partage Steve Beauchesne.
Ce n'est pas la première fois que Beau's fait parler d'elle aux États-Unis. L'an dernier, le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird, avait remis un paquet Lug Tread, la bière coqueluche de la microbrasserie, à son homologue américain, le secrétaire John Kerry, en guise de cadeau diplomatique.
Beau's lorgne le Québec
Beau's fait également de l'oeil aux Québécois.
L'entreprise franco-ontarienne projette de brasser des affaires dans la Belle Province d'ici l'an prochain. La microbrasserie pourrait même ouvrir une succursale au Québec. « J'aime l'idée de rester local, mais notre proximité avec Montréal fait en sorte que c'est l'ordre logique des choses que de prendre de l'expansion au Québec. Nous évaluons deux options. La première c'est d'ouvrir une succursale en sol québécois et la deuxième c'est de gérer les ventes et la production à partir d'ici, à Vankleek Hill », explique le copropriétaire de la microbrasserie.
La microbrasserie Beau's de Vankleek Hill emploie présentement un peu plus de 80 employés.