La metteure en scène Kira Ehlers est entourée des comédiens Jasmine Delage, Richard Bénard et Chantale Richer.

La maison de fous de Kira Ehlers

Avec sa nouvelle mise en scène, Kira Ehlers n'a pas choisi la facilité. Elle sait qu'elle risque même de perturber les plus fervents admirateurs de Michel Tremblay.
«J'ai trouvé que c'était sa seule pièce où il y avait de l'espoir», défend-elle au Théâtre de l'Île, où les répétitions battent leur plein avant la première représentation mercredi soir. À toi, pour toujours, ta Marie-Lou prendra l'affiche jusqu'au 19 avril.
L'histoire? Elle nous montre comment le mal de vivre d'un couple pauvre, Léopold (Richard Bénard) et Marie-Louise (Chantale Richer) rejaillit sur ses enfants, Carmen (Jasmine Delage), une chanteuse western dans les clubs et Manon (Frédérique Thérien), maladivement bigote.
Toute la misère sociale, sexuelle et les frustrations qui les accompagnent sont concentrées dans ce classique de la littérature québécoise. L'écriture est sèche, brève, va à l'essentiel. Le propos souvent violent. Ainsi Léopold reproche-t-il à sa femme de crier «Au meurtre!» chaque fois qu'il la touche. «Si t'auras pas toujours eu peur du cul, si t'avais aimé ça un peu, p't'être ben qu'ça irait un peu mieux dans cette maison.» Elle, de lui répondre: «Je ne suis pas une cochonne. Tu ne me verras jamais faire ça avec plaisir.»
«Je vois Marie-Louise comme une victime, analyse Kira Ehlers. De nos jours, on peut facilement avoir accès à de l'aide, auprès d'un psy, d'un conseiller ou sur Internet. À l'époque de la pièce, dans les années 1970, il n'y avait pas les mêmes outils dont nous disposons.»
Dans ce microcosme familial sclérosé par le manque de communication et par l'incapacité d'aimer, seule Carmen semble avoir trouvé une issue de secours en devenant chanteuse: «Elle n'a que 25 ans, mais réussit à s'en sortir», résume la metteure en scène. Elle a confié ce rôle de femme émancipée à Jasmine Delage, une jeune première sur les planches professionnelles de la région: «J'aime sa musicalité, sa façon de travailler. Elle vient d'obtenir son diplôme de l'Université d'Ottawa, elle incarne parfaitement cette femme fonceuse, positive et grande gueule à la fois.»
Face à elle, on retrouvera Chantale Richer, ancienne animatrice à Rouge FM aux côtés de deux autres fidèles du Théâtre de l'Île, Richard Bénard et Frédérique Thérien.
Le décor incliné signé Julie Giroux, de planches brisées, bouteilles vidées et Vierge Marie placardées matérialise le déséquilibre de personnages tous plus ou moins engagés sur une pente fatale. «C'est une maison de fous!» tranche la metteure en scène sur ce chaos programmé.
Autour de la cuisine - centrale dans le théâtre de Michel Tremblay -, ce sont bien les failles des personnages que saisit Kira Ehlers et que jouent ses acteurs jusqu'au 19 avril.