Plus d'une centaine de bénévoles et membres des médias seront postés aux 26 sites et intersections de la région le 3 décembre.

La Guignolée des médias revient jeudi

La traditionnelle Guignolée des médias aura lieu le 3 décembre prochain.
Plus d'une centaine de bénévoles et membres des médias se posteront aux 26 sites et intersections de la région, pour inciter les automobilistes à donner généreusement aux plus démunis.
Neuf organismes de la région bénéficieront des dons recueillis durant cette journée. Pour certains d'entre eux, cet événement représente leur principale collecte de fonds de l'année. «Près de 75% du financement de notre organisme vient de la guignolée», explique Richard Denis, directeur de la Manne de l'Île.
Cet événement est d'autant plus important que l'organisme dessert près de 1000 personnes par mois, dont 200 familles, et que la demande pour les paniers de Noël est «énorme», confie le directeur de l'organisme. «Sans la guignolée, dit-il, on aurait beaucoup de misère à remplir nos paniers de Noël, d'autant plus que la demande a quintuplé ces dix dernières années.»
Cette année encore, la Société des transports de l'Outaouais (STO) participera à la collecte de dons, en installant des tirelires à bord de ses autobus. L'an dernier, près de 9000$ ont ainsi été amassés, soit près de 13% des 70 000$ récoltés au total.
Un nouveau partenaire, Via Capitale, s'associe aussi à cette 15e édition de la Guignolée des médias. La bannière immobilière organisera un événement baptisé «Manger, c'est Capital», le 1er décembre, au restaurant Houston. Tous les bénéfices de cette soirée seront versés à la guignolée.
Enfin, la population est invitée à donner des denrées non périssables aux différents magasins partenaires de l'événement, jusqu'au 24 décembre.