«Aujourd'hui, on va livrer nos dernières voitures», a lancé Paul Bélisle, au milieu d'une salle de montre presque vide.

La fin d'une époque à Ottawa

C'est la fin d'une époque à Ottawa et dans l'Est ontarien. Les automobiles Bélisle Chevrolet Cadillac, l'une des plus anciennes concessions familiales de véhicules General Motors (GM) au pays, coupe les moteurs aujourd'hui, après 87 ans.
Le site de la concession, à l'angle du chemin Montréal et du boulevard Saint-Laurent, dans l'est d'Ottawa, fera bientôt place à un nouveau développement immobilier.
Un promoteur immobilier aurait fait aux Bélisle une offre suffisamment alléchante qu'il les a convaincus de redonner à GM les clés d'une concession qui tournait rondement. Ce promoteur aurait l'intention d'ériger un édifice résidentiel à grande densité, selon nos informations.
«C'est certain que l'emplacement est exceptionnel», a déclaré Paul Bélisle, président de l'entreprise familiale, très discret sur les plans de son acheteur qu'il ne pouvait identifier en vertu d'une clause de confidentialité.
Près d'un siècle
La famille Bélisle a ouvert son premier «garage» dans le village de Clarence Creek, dans l'Est ontarien, en 1926. Elle a déménagé ses affaires au 444, chemin Montréal, à Ottawa, en 1956. Trente ans plus tard, la concession a emménagé dans l'édifice actuel, réputé comme l'une des plus belles salles de montre de la région.
Le concessionnaire Bélisle a traversé près d'un siècle de grands changements. Il a connu les moments forts de l'automobile, comme l'après-guerre. Il a aussi surmonté les moments plus difficiles, comme la disparition de la marque Oldsmobile et la récente restructuration de GM. De nombreux clients sont demeurés fidèles à l'entreprise familiale franco-ontarienne, parfois d'une génération à l'autre.
«On m'a toujours enseigné à traiter le client comme j'aimerais qu'il me traite si j'achetais chez lui. Une bonne relation avec le client, c'est très important. Il faut être honnête. Et donner un bon service, tant au moment de la vente qu'après», a confié Paul Bélisle au Droit.