Un incendie a détruit La Ferme Rouge.

La Ferme Rouge: vers une reconstruction?

La Ferme Rouge a connu certaines difficultés dans les dernières années, mais les nouveaux propriétaires entendaient bien mettre les années de vache maigre derrière l'institution.
Des voisins ont affirmé dimanche que les affaires semblaient reprendre par les temps qui courent. D'importantes rénovations étaient effectuées lentement, mais sûrement, afin de moderniser les installations et l'équipement du restaurant.
«C'est malheureux pour eux, ils ont mis beaucoup d'argent dernièrement», affirme l'ancien propriétaire de La Ferme Rouge, Jean Labrie.
Les investissements étaient toutefois accomplis pour une raison. M. Labrie croit qu'il ne faut pas se surprendre que les flammes ravagent ce bâtiment en raison de sa vieillesse. Beaucoup d'équipement carburait d'ailleurs au propane, toutes des contraintes qui ont compliqué le travail des pompiers hier.
Le conseiller de Masson-Angers, Marc Carrière, n'a pas parlé aux propriétaires de La Ferme Rouge lorsque joint par LeDroit dimanche soir. Il ne cache toutefois pas son souhait de voir le restaurant renaître de ses cendres.
Ceux qui ont acheté l'établissement dans la dernière année, dévasté devant l'ampleur des flammes, n'ont pas voulu s'adresser aux médias. Impossible de connaître leurs intentions pour l'avenir.
Selon Jean Labrie, il est toutefois improbable que La Ferme Rouge revienne. Il croit qu'il serait beaucoup trop cher de construire un tel édifice aujourd'hui. Les normes de construction plus sévère pour un lieu de spectacle du genre augmenteraient notamment les coûts, affirme l'ancien propriétaire du restaurant.
«La consommation d'alcool est en baisse, les profits étaient presque entièrement basés là-dessus. Je pense que c'est la fin. S'ils sont capables de faire renaître La Ferme Rouge, je leur lève mon chapeau.»