La crèche de l'église Notre-Dame-de-Lourdes.

La crèche de «ma tante»

Ya de ces gens à qui on ne peut dire: non.
Ma tante Gisèle fait partie de cette race. Vous la connaissez peut-être, on parlait beaucoup d'elle il y a quelques années. Elle dirigeait un petit mouvement obscur baptisé S.O.S. Montfort, ou quelque chose comme ça. On me dit que c'est beaucoup grâce à ma tante si l'hôpital Montfort est toujours là. Je l'ignorais...
Donc Gisèle Lalonde, voire ma tante, fait partie de ces gens à qui on ne peut pas dire non. Parlez-en à Zachary Richard.
Il y a une quinzaine d'années, ma tante faisait partie du comité organisateur d'un «Téléthon franco-ontarien». Il s'agissait d'un téléthon - vous l'aurez deviné - pour venir en aide aux pauvres p'tits Franco-Ontariens dans la misère. On faisait des téléthons dans le temps pour à peu près tout ce qui bouge, quoi. Blâmons Jerry Lewis.
Donc durant ce téléthon, on invitait des artistes locaux à venir donner de brefs spectacles de deux ou trois chansons. Et ma tante Gisèle, dans un éclair de génie ou de culot, à vous de choisir, avait décidé d'inviter Zachary Richard à se produire à ce téléthon diffusé à la télé communautaire Rogers. Il en fallait des guts pour inviter le Louisianais qui, à l'époque, planait sur une vague de popularité alors que son album Cap Enragé faisait un tabac. Mais à la grande surprise d'à peu près tout le monde - ma tante Gisèle incluse - Zachary Richard avait accepté de quitter sa Louisiane pour venir à Vanier, là où se tenait le téléthon.
Mais pas par solidarité entre francophones d'Amérique. Mais bien «parce qu'on ne peut pas dire non à Gisèle Lalonde», m'avait-il répondu quand je lui avais demandé pourquoi il était venu à Vanier le temps d'une chanson. J'en ai bien ri. Il avait tellement raison!
"*
Madame Lépine est un peu comme ma tante Gisèle. Je ne connais pas Mme Lépine, mais ELLE me connaît! Et cette dame «d'un certain âge» m'a appelé hier. Voici des extraits de notre bref entretien:
«M.Gratton. Je vous appelle pour savoir si vous avez un photographe de disponible pour aller prendre une photo de la crèche à l'église Notre-Dame-de-Lourdes, sur le chemin Montréal. Elle est tellement belle, cette crèche. Surtout quand on allume les lumières dans l'église.
- Une crèche, dites-vous?
- Oui, c'est ça. L'avez-vous vue?
- Heu... non.
- Quoi!? Vous n'êtes pas allé à la messe de minuit!?
- Pas cette année... non.
- Et ni à Noël? Pourtant, cette église se trouve à côté de chez vous. Vous n'aviez pas tellement loin à marcher, vous savez?
- Je sais, Madame. Mais je n'ai pas pu y aller cette année. Mais dites-moi, comment savez-vous que cette église se trouve près de chez moi?
- Les Gratton, les Lalonde et les Deschamps, ça vient tous de ce coin-là. Ils sont tous de la même parenté, vous savez?
- Heu... oui. J'étais au courant. (Deschamps est le nom de naissance de ma mère et de sa soeur, Gisèle. Et leur frère, MgrGérard Deschamps, célèbre les messes à l'église en question).
- Comment va votre gars, M. Gratton? Vous n'en parlez plus dans le journal.
- Jean-Michel va bien, merci. Il est maintenant âgé de 23 ans.
- Donc il n'habite plus chez vous depuis un certain temps?
- Non. Il habite avec sa copine.
- Et madame va bien?
- Manon va bien, oui. Merci.
- Alors allez-vous envoyer un photographe prendre une photo de la crèche?
- C'est que... voyez-vous Madame, c'est que Noël est passé. Je pense qu'on serait un peu en retard.
- Mais la crèche est encore là! Et ce n'est pas juste la crèche. C'est tout le décor autour. C'est de toute beauté. Mais je pense qu'ils vont l'enlever vers la fin de la semaine. Donc vous seriez mieux d'y aller aujourd'hui.
- Je vais voir ce que je peux faire, Madame, mais je ne peux rien vous promettre.
- Je vais lui donner 100$.
- À qui?
- À votre photographe. Et je vais aussi payer pour mettre les photos dans le journal.
- Vous voulez donner 100$ à notre photographe pour qu'il aille prendre une photo d'une crèche en janvier?
- Et je vais payer pour mettre les photos dans le journal aussi. Allez-y vers 16h30 quand ils allument les lumières. Vous allez voir, c'est très beau.
- D'accord Madame Lépine. Bonne journée.»
Alors pour vous, ma chère dame, voici la photo de la crèche de l'église Notre-Dame-de-Lourdes. Et gardez vos 100$, c'est le cadeau de Noël de notre photographe Étienne DudeRanger et moi.
Une vraie ma tante Gisèle, cette dame...