Le budget de la CAI est passé de 5,98 à 5,99 millions $ de 2016-2107 à 2017-2018, en plus de 100 000 $ récurrents par année pour la mission de promotion de la CAI, selon la ministre de la Réforme des institutions démocratiques, Rita de Santis.

La Commission d'accès à l'information sous-financée, selon son président

La Commission d'accès à l'information (CAI) admet être incapable d'atteindre les objectifs de son plan stratégique pour les prochaines années.
Le président de la CAI, Jean Chartier, a fait cet aveu en commission parlementaire durant l'étude des crédits mardi matin, pendant que la ministre responsable, Rita de Santis, à ses côtés, le contredisait.
M. Chartier a expliqué que ses effectifs étaient en diminution en raison de la stagnation de son budget: de 63 employés en 2012, il est passé à 58 officiellement, mais 49 dans les faits, parce que neuf d'entre eux sont en congé, mais il affirme ne pas avoir les moyens de les remplacer.
En réponse aux questions de l'opposition, Rita de Santis a plutôt fait valoir que les ressources financières sont suffisantes et que le budget de la CAI était passé de 5,98 à 5,99 millions $ de 2016-2107 à 2017-2018, en plus de 100 000 $ récurrents par année pour la mission de promotion de la CAI.