Brooke Henderson a eu un bon avant-goût mercredi de ce qui l'attend lorsque l'Omnium canadien CP va se mettre en branle au club Ottawa Hunt.

La «Brigade de Brooke» déjà pleine

Brooke Henderson a eu un bon avant-goût mercredi de ce qui l'attend lorsque l'Omnium canadien CP va se mettre en branle au club Ottawa Hunt.
La jeune sensation de 19 ans de Smiths Falls avait une impressionnante galerie de partisans qui la suivait pas à pas pour sa ronde de mercredi dans le cadre d'un autre tournoi pro-am. Sur chaque tertre et sur chaque vert, elle s'attirait des encouragements chaleureux de la part d'une foule conquise à l'avance, plusieurs portants des chandails rouges où le slogan « Brooke's Brigade » était inscrit dans le dos.
Il risque d'y avoir encore plus de monde à suivre ses faits et gestes à compter de jeudi matin à 8 h 16, quand elle va s'élancer du trou numéro un dans un groupe qui comprend aussi l'Américaine Cristie Kerr et la Coréenne So Yeon Ru, deux autres des 10 meilleures boursières du circuit de la LPGA cette saison.
« C'est fantastique, lors du pro-am de lundi ainsi qu'aujourd'hui, les foules étaient incroyables. J'ai hâte à demain et à la fin de semaine pour que le vrai tournoi commence, j'espère voir encore plus de visages familiers à ce moment-là », a-t-elle dit après avoir mené son groupe complété par trois amateurs, incluant le président de CP Keith Creel, à une fiche de moins-13 (une des meilleures de la journée).
« Voir tant de monde, c'est plus que je pouvais l'imaginer. J'espère profiter de leur vague d'enthousiasme toute la semaine, obtenir du "momentum" avec leur aide, car c'est vraiment spécial... J'ai eu bien du plaisir avec mes partenaires de jeu, ils ont réalisé de bons coups et moi aussi, c'était amusant », a-t-elle ajouté.
La pluie qui s'est abattue sur la région de la capitale nationale deux fois plutôt qu'une mardi aurait dû rendre les verts plus réceptifs aux coups d'approche, mais la jeune femme de 19 ans rapportait que ceux-ci étaient assez fermes et très rapides mercredi, alors qu'une bonne brise balayait le parcours.
« Le terrain a séché rapidement et la balle roule très bien sur les verts, ils sont vraiment rapides. J'imagine qu'ils vont être encore plus rapides (jeudi), donc je vais passer du temps sur le vert de pratique afin d'être prête. Si les conditions restent comme ça, les pointages pourraient être assez bas, mais s'il y a autant de vent qu'aujourd'hui, ça pourrait être plus difficile de "scorer" », estime-t-elle.
Henderson avait 10 ans la dernière fois que l'Omnium (alors commandité par CN) a été présenté au Ottawa Hunt, en 2008. Voir les professionnelles de près l'avait inspirée à pourchasser son rêve de se joindre à elles.
C'est Katherine Hull qui avait triomphé cette année-là, sa ronde de 69 le dimanche lui permettant de coiffer Se Ri Pak lors de la dernière ronde. Celle-ci, qui porte maintenant le nom de Katherine Kirk (elle s'est mariée il y a cinq ans), est de retour pour « défendre » son titre neuf ans plus tard.
« Ça ne fait que neuf ans, mais je ne me souviens pas de tout ce qui s'était passé. On dirait que ça fait longtemps. Il reste que j'ai de bons souvenirs et j'aimerais bien pouvoir bâtir là-dessus cette semaine », a dit Kirk en conférence de presse mercredi.
Celle-ci n'était pas bien placée pour commenter sur les changements apportés au parcours depuis vu qu'en raison du mauvais temps, elle n'a joué que trois trous mardi et elle a participé au pro-am après sa conférence de presse. « Ce tournoi est toujours un de mes favoris, les foules sont toujours fantastiques... Un omnium national, c'est presque comme un tournoi majeur... Ici, c'est certain que la foule locale va se ranger derrière Brooke. Elle est une joueuse fantastique et elle a bien mérité ses victoires », a noté Kirk.
D'autres Sénateurs au golf
Après les anciens Sénateurs Daniel Alfredsson et Chris Phillips lundi, c'était au tour des membres actuels de l'équipe Mark Stone et Cody Ceci de participer à un pro-am de l'Omnium canadien CP mercredi, en compagnie du d.g. Pierre Dorion.
Ils étaient jumelés à l'Espagnole Belen Mozo, qui ne connaissait rien au hockey. « Je vais certes les suivre à compter de maintenant », a-t-elle dit après coup.
Invitée à critiquer le jeu de ses partenaires, elle a été très diplomate. « Pierre m'a dit qu'il a laissé ses bons coups sur le terrain lundi. Il n'a pas fait beaucoup de coups roulés en tout cas, mais il s'est bien débrouillé sur les coups de départ. Mark et Cody m'ont impressionné, ils ont une bonne touche autour des verts, même si j'ai l'impression qu'ils ne pratiquent pas beaucoup », a-t-elle noté au sujet des deux membres du club Kanata Lakes.
Ceci jouait devant des amateurs pour une première fois et il a été nerveux. « Herureusement, je n'ai frappé personne et je n'ai pas perdu de balle », a-t-il relaté.
Ko, presqu'une Canadienne
Championne de l'Omnium canadien à trois reprises (2012 et 2013 comme amateure, 2015 comme professionnelle), Lydia Ko s'attend elle aussi à une bonne ambiance cette semaine à Ottawa.
« Quand j'avais sept ans, ma famille avait failli déménager au Canada avant de finalement choisir la Nouvelle-Zélande. Je sais que le pays est différent, mais les gens sont similaires et les Canadiens m'ont toujours accueillie comme une des leurs... C'est fantastique de voir autant de gens pour les journées de pro-am et de pratique. En étant dans la cour arrière de Brooke, les prochains jours vont être intéressants. J'aime le parcours, il est très traditionnel avec beaucoup d'arbres et j'ai pu le voir dans différentes conditions climatiques depuis que je suis arrivée dimanche », a-t-elle dit.