La BM0 voit la création de 16 000 emplois à Ottawa

La Banque de Montréal (BMO) prévoit qu'il y aura 16000 emplois de plus à Ottawa d'ici la fin de 2016.
Une étude réalisée par un économiste de la BMO, Robert Kavcic, fait état d'une reprise de l'économie de la capitale, notamment en raison de la fin des réductions de personnel du gouvernement fédéral qui devrait, à ce moment-là, avoir atteint l'équilibre budgétaire.
Selon M. Kavcic, le taux de chômage est demeuré relativement bas à Ottawa, malgré les pertes d'emplois au gouvernement fédéral, et l'économie de la capitale est demeurée assez stable. Ainsi, en décembre dernier, ce taux était de 5,9% à Ottawa, comparativement à 7,5% pour l'ensemble de l'Ontario. La BMO s'attend à ce que le taux de chômage demeure sous la barre des 6% au cours des trois prochaines années.
«Les coupures effectuées par le gouvernement fédéral dans la région ont eu un effet certain, mais il s'agit de conséquences à court terme et l'amélioration des finances du gouvernement devrait stimuler la croissance la ville au cours des prochaines années», a déclaré M. Kavcic.
Contrairement à ce qui s'est passé au milieu des années 1990, Ottawa ne pourra pas compter sur l'expansion des entreprises de haute technologie pour assurer une reprise économique vigoureuse. Selon Robert Kavcic, ce secteur ne représente plus que 5000 emplois aujourd'hui, alors qu'il faisait vivre 20000 personnes avant la crise de 2000-2001. Toutefois, l'annonce de la création de 1700 postes par la compagnie Cisco Systems aura un effet positif puisque certains de ces emplois seront créés à Kanata.
La BMO révèle aussi que la construction domiciliaire continue à croître, après un affaissement en 2012. Certains grands projets de construction en cours auront aussi un effet bénéfique sur l'économie, notamment la construction du tunnel pour le train léger, un projet de 2,1 milliards$.
L'étude de la BMO ne s'attarde qu'à l'économie d'Ottawa, sans tenir compte de sa voisine québécoise, Gatineau.