La baisse du huard à l'avantage des entreprises

Le dollar canadien a reculé dans les derniers jours face à plusieurs autres monnaies du monde. À court terme, plusieurs entreprises gatinoises risquent d'en profiter, selon le président de la Chambre de commerce de Gatineau (CCG), Antoine Normand.
L'entreprise de M. Normand, BlueBear LES, est parmi celles qui profitent largement de la situation actuelle.
Ses clients payant bien souvent avec des devises étrangères comme le franc suisse, l'euro ou encore la livre sterling, il estime qu'il reçoit environ 10% plus d'argent pour chaque facture payée.
«Le seul effet négatif, c'est que ça coûte plus cher en dollar canadien pour les billets d'avion et les chambres d'hôtel. Mais les revenus qui nous sont envoyés par nos clients compensent en masse», affirme le président du CCG.
Des entreprises comme la sienne pour qui les dépenses n'augmentent pas nécessairement et qui exportent plusieurs de leur produit voient nécessairement leurs revenus grimper par les temps qui courent. Il donne l'exemple de l'usine Glatfelter de Gatineau et des compagnies comme Planchers Lauzon et Idéal Protéines.
En contrepartie, des entreprises industrielles qui doivent faire d'importants investissements dans les prochains temps pourraient voir la facture gonfler. «La machinerie vient souvent des États-Unis ou de l'Europe. Je pense à la laiterie de l'Outaouais l'année passée qui avait acheté plusieurs cuves.»
Antoine Normand s'attend toutefois à ce que les choses s'ajustent rapidement. Les clients devraient négocier des prix à la baisse en prenant connaissance de la chute du dollar canadien.