Le passé de l'Australien Nick Kyrgios continue de le suivre même s'il lui arrive, comme ce fut le cas lundi sur le court central du Stade Uniprix, de jouer un match de tennis sans faire de vagues.

Kyrgios, sans faire de vagues

Le passé de l'Australien Nick Kyrgios continue de le suivre même s'il lui arrive, comme ce fut le cas lundi sur le court central du Stade Uniprix, de jouer un match de tennis sans faire de vagues.
Après sa victoire sans équivoque, 6-1, 6-2 en 51 minutes contre le Serbe Viktor Troicki en lever de rideau du volet masculin de la Coupe Rogers, un journaliste a demandé à Kyrgios de décrire sa relation avec les médias de son pays et de parler de Bernard Tomic, l'autre méchant garnement du tennis australien.
« Qu'est-ce que j'ai fait au cours des deux derniers mois ? Qu'est-ce que j'ai fait ? », a lancé Kyrgios, qui avait provoqué une controverse mondiale en 2015 après des propos désobligeants à l'endroit de Stanislas Wawrinka, à Montréal.
Kyrgios a fini par se porter à la défense de Tomic, qui a écopé une amende de 20 000 $ à la suite d'une entrevue après sa défaite aux récents Internationaux de Wimbledon où il avait donné l'impression d'être totalement blasé par son sport.
« Je ne sais pas quoi vous dire, a lancé Kyrgios. J'imagine que nous faisons tous des erreurs. Bernard vit des moments difficiles en ce moment. Il ne sait pas vraiment ce qu'il veut faire. Je respecte ça. Il mérite le droit d'être heureux et de trouver ce qui le rend heureux. Si ce n'est pas le tennis, c'est ainsi. »
« Ce n'est pas une mauvaise personne, a-t-il enchaîné. Et au bout du compte, pour être honnête, Bernard et moi avons été les deux meilleurs joueurs de tennis en Australie lors des cinq dernières années. Ce sont les faits. Nous avons fait partie du top-20 et nous avons battu quelques-uns des meilleurs joueurs. »
Contre Troicki, Kyrgios a livré une performance de qualité. Son puissant service lui a permis de réussir huit as et de ne faire face à aucune balle de bris. Il a également gagné 21 points sur 24 après avoir mis sa première balle en jeu et n'a concédé que neuf points sur son service.
Kyrgios a été si dominant qu'il a connu une séquence de 18 points consécutifs, soit les deux derniers de la manche initiale et les 16 premiers du deuxième set.
Pourtant, Kyrgios pensait qu'il aurait pu faire mieux, même s'il est ralenti par des blessures à une épaule et à une hanche. Aussi, il croit qu'il affrontait un rival mal en point.
Le programme de l'après-midi a été le théâtre de trois affrontements France-États-Unis et la nation française est sortie victorieuse de deux d'entre eux. Sur le court central, Gaël Monfils s'est relevé d'un mauvais début de rencontre pour éliminer l'Américain Steve Johnson en trois manches de 2-6, 7-6 (1), 6-1.
Del Potro
L'Argentin Juan Martin del Potro a fait fi des 24 as de l'Américain John Isner pour signer une victoire en deux manches identiques de 7-5 lors d'un match de premier tour du volet masculin de la Coupe Rogers, lundi soir.
Sans être aussi spectaculaire que son rival de six pieds dix pouces, alors qu'il s'est contenté de neuf as, del Potro s'est montré tout aussi solide en ne concédant aucune chance de bris. De son côté, del Potro a provoqué sept chances de bris, dont six lors de la deuxième manche, et en a converti deux, une par set.
Les deux gaillards ont d'ailleurs été si intraitables au service qu'il a fallu attendre au 11e jeu de la manche initiale pour assister à une première chance de bris.
Le privilège est revenu à del Potro, qui a profité de la deuxième double faute d'Isner dans le match pour se donner l'avance 6-5.
Après une pause de 35 minutes à cause de la pluie, del Potro a profité d'une erreur directe de la 14e tête de série pour boucler la première manche, en 53 minutes.
Lors du deuxième set, le 11e jeu a de nouveau été bénéfique pour l'Argentin.
Après une longue bataille lors de laquelle del Potro s'est donné trois balles de bris, il a vu son rival retourner un revers dans le filet, ce qui lui permettait, une fois de plus, de briser l'impasse en sa faveur.
Au jeu suivant, au service, del Potro a réalisé un magistral 'passing' du coup droit en parallèle à sa deuxième balle de match pour clore l'affrontement après 1 h 49 d'action.
Raonic fera son entrée mercredi
Le Canadien Milos Raonic, qui devait disputer son premier match dans le cadre de la séance de soirée de mardi, fera finalement son entrée en scène mercredi à 12 h 30 à la Coupe Rogers.
Les responsables du tournoi en ont fait l'annonce dans un communiqué en fin d'après-midi, lundi.
Sixième tête de série du tournoi, Raonic a demandé à avoir une journée de plus de préparation afin de récupérer d'une blessure mineure subie à l'entraînement.