« Lire de tout, c'est pouvoir disparaître dans le décor et bourlinguer dans l'imaginaire. » - Loïse Lavallée, représentante de l'Outaouais

Invitée d'honneur du 26 février

Loïse Lavallée se définit comme «une lectrice curieuse», à l'image de l'auteure multigenre qu'elle est. «Lire de tout, c'est pouvoir disparaître dans le décor et bourlinguer dans l'imaginaire», voire «se joindre à une histoire», en riant ou pleurant, au diapason des personnages». C'est aussi savoir «s'enivrer d'un mot», car «j'aime tout, mais je m'attache beaucoup au style, à la qualité de la langue». Elle lit en mouvement, comme on s'évade: «en voyage, dans l'avion, à l'hôtel» et, surtout, «dans l'autobus». Ou bien elle lit douillettement, «chez le coiffeur» ou «sous les couvertures». Lectrice nocturne - «Depuis que j'ai 15 ans, je ne peux pas m'endormir sans avoir lu.» - elle se défend de lire de jour, car elle a tendance à se laisser «emporter par le plaisir» et donc à «négliger les choses que je dois faire, dont mon écriture». Elle aime aussi lire à haute voix, pour faire résonner la poésie du texte, ou partager le plaisir avec ses petits-enfants. Écrire partout, ah ça non! Mais écrire avant tout. «Je suis très disciplinée: l'écriture est la première activité de ma journée.»