Jonathan Lacroix-Courville et Julien Pelletier, anciens coéquipiers chez l'Intrépide de Gatineau, sont maintenant des «ennemis».

Intrépide: deux mois pour confirmer une victoire

Deux mois plus tard, l'Intrépide de Gatineau a enfin fini par remporter son match suspendu en raison des bris à deux resurfaceuses de l'aréna Baribeau.
Le 12 septembre dernier, les Gatinois avaient pris une avance de 2-0 après une période de jeu contre les Lions du Lac St-Louis quand le match a dû être interrompu parce qu'une Zamboni ne fonctionnait pas.
On avait fait remorquer une deuxième Zamboni à l'aréna Baribeau, mais celle-ci était également défectueuse. Le match avait été suspendu vers 22h quand le conducteur d'une deuxième remorque s'était égaré en voulant livrer une Zamboni en provenance de l'aréna Guertin.
Mercredi soir, l'Intrépide a repris là où il avait laissé le 12 septembre en ajoutant quatre buts dans les deux dernières périodes pour l'emporter 6-2 contre les Lions. Même s'il n'a pas joué depuis des semaines en raison d'une blessure, Jonathan Lacroix-Courville a été crédité d'une passe dans la victoire puisqu'il avait préparé un but de Shawn St-Amant dans la première période disputée il y a deux mois. St-Amant a ajouté un autre but dans les 40 dernières minutes de jeu mercredi.
Guillaume Coovi-Sirois avait été l'auteur de l'autre but du match «original». Julien Pelletier, Marc-Antoine Henri et Yvan Gabriel Mongo ont complété la marque pour l'Intrépide (6-11-4). Pelletier, Mongo, Henri et Jonathan Bourcier ont tous récolté deux points dans cette victoire contre les Lions (12-7-1).
Le gardien Nathan L'Écuyer, qui a disputé les 60 minutes du match, a hérité de la troisième étoile après avoir fait face à 30 lancers.