L'équipe tactique a été dépêchée sur le croissant Topley vendredi après-midi.

Importante intervention policière à Ottawa

Une délicate perquisition a eu lieu hier dans le sud-est de la ville d'Ottawa.
<p>Le suspect recherché par la Police d'Ottawa, Mohamed Abdi Abdullahi.</p>
L'équipe tactique et l'escouade antibombe (ou CBRNE [substances chimiques, biologiques, radiologiques, nucléaires et explosives]) se sont rendus sur le croissant Topley en après-midi. Des robots ont également été employés par les policiers durant la perquisition.
Un mandat de perquisition était en vigueur pour une résidence située entre la promenade Karsh et le chemin Keys. En raison des risques que représentait l'opération, les résidences voisines ont été évacuées afin d'assurer la protection du public et des policiers.
La police d'Ottawa n'a livré que très peu d'informations sur l'intervention. Elle n'a pas expliqué pourquoi elle a employé des précautions hors du commun, ni dit ce qui a été saisi. Le constable Charles Benoit affirme cependant qu'aucune arrestation n'a eu lieu. L'enquête de l'Unité des armes à feu et des gangs de rue est toujours en cours.
Selon le Ottawa Citizen, l'intervention policière serait liée à une fusillade survenue non loin de là, jeudi soir. La police d'Ottawa refuse toutefois de confirmer ou d'infirmer cette information.
Jeudi soir, une fusillade a fait un blessé dans le pâté de maisons des 100, chemin privé Horsdal, situé à environ 10 minutes à pied du lieu de la perquisition.
La victime, un homme dans la vingtaine, a été atteinte par deux projectiles au bas du corps. Ses blessures ne mettent pas sa vie en danger. L'individu, comme ç'a été le cas à quelques reprises à Ottawa dans les dernières semaines, refuse de collaborer avec les forces policières.
En lien avec cette fusillade, la police d'Ottawa recherche Mohamed Abdi Abdullahi. Il devra faire face à de nombreux chefs d'accusations liés aux armes à feu. Il s'agit d'un homme noir, mesurant 1,78 m, pesant environ 195 lbs, avec les cheveux noirs et les yeux bruns.
Les enquêteurs ignorent où il pourrait se trouver. Ils croient l'individu armé et dangereux. Tous ceux qui détiennent de l'information peuvent téléphoner au 613-236-1222 poste 5050.