Martin St-Louis.

«Il est un joueur spécial»

Depuis qu'il a été «oublié» par son propre directeur général, Steve Yzerman, lors de la sélection de l'équipe olympique canadienne annoncée le 7 janvier dernier, Martin St-Louis a compté au moins un but à ses huit derniers matches, la plus longue séquence active du genre dans la LNH.
Il vient d'être nommé la première étoile de la semaine dans la LNH. Inutile de dire que les Sénateurs vont l'avoir à l'oeil ce soir. Le centre Jason Spezza, qui a déjà joué avec le vétéran de 38 ans lors d'un championnat mondial, n'a cependant pas été surpris de le voir exploser après ce snob qui fait toujours jaser au Canada.
«Il est un joueur spécial dont le jeu a toujours été constant. Et présentement, je suis certain qu'il est encore plus motivé de montrer qu'il aurait dû être là (sur Équipe Canada). Toute sa carrière a été impressionnante. J'ai été surpris qu'il n'ait pas été choisi», confiait-il hier.
L'entraîneur du Lightning Jon Cooper disait justement dans le Tampa Tribune hier qu'il pensait que son capitaine saurait tirer du positif d'une situation pas facile.
«Il a des aspirations, des rêves et des objectifs. Il a cette habileté de séparer son emploi à temps plein de ce qui aurait été un emploi à temps partiel. Il a placé notre équipe en avant de tout dans ce que je considère comme des circonstances difficiles pour lui», a dit Cooper. Modeste, St-Louis disait pour sa part qu'il est «content de mon jeu, je suis récompensé avec quelques buts, mais j'essaie juste de faire ma part».
Par ailleurs, Craig Anderson sera devant le filet ce soir contre le Lightning.