Bob Chiarelli, ministre de l'Énergie de l'Ontario, Madeleine Meilleur, ministre de la Sécurité communautaire, et Peter Gregg, chef des opérations chez Hydro One, sont entourés des employés de la société ontarienne

Hydro One investit 12 millions $

Hydro One investit dans l'Est ontarien. La société ontarienne a annoncé, hier, deux projets majeurs pour mieux desservir les clients de Navan, Orléans, Rockland et les environs.
Un centre de gestion des opérations verra le jour en 2015-2016 à Orléans. Le projet au coût de 12 millions$ assurera une présence locale de Hydro One dans la région, puisque les opérations étaient gérées depuis les centres de Vankleek Hill et Winchester.
«Pour le consommateur, ça représente une amélioration du service. Il y aura une présence locale ce qui fait en sorte que les temps de réponse seront beaucoup plus rapides. Nous accroissons aussi la fiabilité», explique Peter Gregg, chef des opérations chez Hydro One.
Le futur centre de gestion sera construit dans l'est d'Ottawa, sur la rue Frank Kenny et desservira près de 40000 utilisateurs.
En plus d'intensifier sa présence dans la région de l'est d'Ottawa, Hydro One améliore ses infrastructures pour augmenter sa capacité de distribution.
Une station de distribution sera construite d'ici le printemps 2015, toujours à Orléans. Il s'agit d'un investissement de plus de 33 millions$ qui permettra d'assurer le développement de la région à long terme.
«Les communautés de cette région à l'est d'Ottawa sont en constante croissance. Nous nous assurons ainsi d'approvisionner l'énergie suffisante afin de stimuler le développement», note M. Gregg.
Peu d'emplois
Le ministre de l'Énergie de l'Ontario, Bob Chiarelli, présent lors de l'annonce, a salué l'investissement de la société.
«La construction de cette nouvelle installation montre l'engagement continu de Hydro One à l'égard de la fiabilité de l'approvisionnement et de la réduction de ses coûts pour ses clients», a commenté le ministre.
Ces deux projets ne représentent cependant pas une grande perspective de création d'emplois à court et à moyen terme chez Hydro One et pour la région si ce n'est de la construction des infrastructures. Ce sont majoritairement des employés d'autres centres de la société qui seront rapatriés à Orléans.
Sbgauthier@ledroit.com