High Hopes, de Bruce Springsteen

Reprises et chutes de studio constituent la matière première de ce 18e recueil pensé comme un bric-à-brac de recyclage.
L'album démarre en trombe avec une reprise vitaminée du groupe californien The Havalinas, qui donne son nom à l'ensemble, et conclut sur les trémolos traînants d'un Dream Baby Dream de Suicide, duo new-yorkais de la fin des années 1970.
Le reste des compositions est à l'avenant, tantôt passable (Frankie Fell in Love), voire passéiste (Just Like Fire Would des Saints) ou même celtique (This Is Your Sword), et trouve un regain d'énergie lorsque le Boss s'adjoint les services de Tom Morello (du groupe Rage Against the Machine) à la guitare.
Mais, en dépit de ses prestigieuses collaborations et d'un titre délicieusement dylanesque (Hunter of Invisible Game), High Hopes usurpe son titre et nous laisse au contraire plutôt insatisfaits.