Ales Hemsky

Hemsky: un contrat pour une pièce d'anthologie

Ales Hemsky a compté un but qui valait le prix d'admission à lui seul jeudi soir au Coffre d'outils.
Un but compté dans une cause perdante, comme ça lui est arrivé souvent à Edmonton. Mais c'était une feinte spectaculaire, pendant laquelle il a humilié le défenseur Radko Gudas avant de déculotter le gardien Ben Bishop pour déposer la rondelle dans une cage béante. Ça va certes faire les jeux de la semaine.
Mais alors que les Sénateurs doivent déjà se mettre à penser à la saison prochaine, la présente étant perdue, est-ce que ce seul but nécessite que le d.g. Bryan Murray lui offre dès ce matin une prolongation de contrat?
C'est probablement ce que les amateurs qui ont scandé son nom après que l'ancien Olympique les ait fait lever de leur siège souhaiteraient.
Belle chimie avec Spezza
Ce serait certes un bon coup pour les Sénateurs de conserver les droits sur l'attaquant tchèque qui semble avoir établi une bonne chimie avec Jason Spezza. Surtout qu'ils ont payé un peu trop cher à mon avis (des choix de cinquième ronde cette année et de troisième en 2015) pour louer ses services l'espace d'une vingtaine de parties.
Même si Murray voulait lui offrir un contrat similaire à celui de 5 millions$ par année pour deux saisons qu'il achève, il y a fort à parier que Hemsky, qui n'a pas voulu parler de ses plans d'avenir depuis son arrivée dans la capitale, va vouloir tester le lucratif marché des agents libres.
Au moins, il a apprécié la réaction de la foule à ce qui était son premier but au Centre Canadian Tire, son deuxième dans son nouvel uniforme. «C'est une belle sensation quand les gens se lèvent et crient ton nom. C'était vraiment bien. Ça a créé l'égalité 3-3, on avait du 'momentum'. Mais en fin de compte, nous avons perdu», a dit un Hemsky un peu dépité après le revers de 5-4 des siens.
Ça va passer un peu inaperçu comparativement à son fait saillant, mais Hemsky a également vu le défenseur Eric Brewer le contourner assez facilement dans l'enclave pour ensuite aller marquer le but qui donnait l'avance 4-3 au Lightning d'un coup de revers du côté rapproché contre Robin Lehner, en début de troisième.
C'est aussi ça, Ales Hemsky. Un gars qui a un différentiel de moins-46 en carrière (je sais, il jouait pour les Oilers) et qui, en plus de ne pas être très tenace en défensive, a tendance à se blesser assez souvent. Il n'a, après tout, joué une saison complète (81 parties sur 82) qu'une seule fois, et ça remonte à 2005-2006.
Quand même, pour les habiletés qu'il déploie, comme lors de son but d'hier, le jeu peut en valoir la chandelle, lui qui a maintenant huit points en sept parties à Ottawa. Mais c'est lui qui va avoir le gros bout du bâton rendu au 1erjuillet, n'en doutez pas. Et si son compatriote tchèque Milan Michalek, qui sera aussi joueur autonome, quitte comme il faut s'y attendre, alors les chances qu'il revienne avec les Sénateurs vont diminuer d'autant.
On verra bien. En attendant, savourez les reprises de sa pièce d'anthologie réalisée aux dépens du gardien dont Murray a fait cadeau au Lightning il y a un an, même si je ne le blâme pas d'avoir préféré Lehner, cinq ans plus jeune, à Bishop.
«Ça ne me dérangera pas d'être sa victime sur les faits saillants, vu que nous avons gagné. Peu importe combien de buts ils ont comptés et comment. J'en ai déjà eu quelques-uns du genre à mes dépens, ça n'a pas d'importance», soulignait d'ailleurs Ben Bishop après ce cinquième gain de suite de Tampa Bay.
Une bonne nouvelle
Par ailleurs, il n'y a pas que des mauvaises nouvelles pour l'organisation des Sénateurs: leur espoir Ryan Dzingel, des Buckeyes de Ohio State, est un des 10 joueurs en nomination pour le trophée Hobey-Baker, remis au meilleur joueur du hockey universitaire américain. Meilleur compteur du «Big Ten» avec 20 buts et 43 points en 34 parties, il a été un choix de septième ronde en 2011... Comme s'il n'avait pas assez de travail avec les gardiens de l'organisation des Sénateurs, l'entraîneur adjoint Rick Wamsley a été nommé hier à un poste de consultant par la Ligue de hockey de l'Ontario, afin d'aider au développement des gardiens dans ce circuit.