Handwritten, de Shawn Mendes

Les débuts de l'auteur-compositeur-interprète canadien de 16 ans rappellent ceux de Justin Bieber. Il cartonne auprès des adolescentes, sur YouTube et sur les ondes commerciales.
Certifié double platine, Life Of The Party en a fait le plus jeune artiste à atteindre le top-25 du Billboard avec un premier simple, l'an dernier. Depuis, Something Big, Never Be Alone et Stitches tournent à satiété. Voix (ayant déjà mué), choeurs, sifflements, mains marquant le tempo et guitare acoustique: son Handwritten verse heureusement dans une pop plus organique que bidouillée à outrance, une agréable touche due notamment au réalisateur Martin Terefe, derrière les tubes I'm Yours de Jason Mraz et Hey Soul Sister de Train.
Sans réinventer le genre, mais avec sincérité, Shawn Mendes aborde les relations étouffantes (Air), la beauté de rester soi-même et de croire en l'avenir, voire le désir de ne pas grandir (Kid In Love, qui fait sourire en coin).