Éric Boivin, arrêté jeudi alors qu'il allait assister à la comparution de son ami Ronald Junior Brazeau.

Gatineau: accusé pour des affaires de drogue, pas de meurtre

Éric Boivin, arrêté jeudi alors qu'il allait assister à la comparution de son ami accusé de meurtre prémédité, fera face à des accusations reliées aux stupéfiants.
Il ne sera pas accusé de meurtre, contrairement à Sonia Vilon, René Samson Vonrichter et son ami Ronald Junior Brazeau. Ces trois individus sont accusés du meurtre prémédité du couple Votour-Trottier, dans le secteur Aylmer, le 6 janvier 2014.
La Sûreté du Québec tient un point de presse, vendredi, pour dresser le bilan de cette enquête majeure.
Il n'est pas exclu que d'autres accusations soient déposées.
Éric Boivin a été arrêté dès son entrée au palais de justice de Gatineau, jeudi, alors qu'il venait assister à la comparution de Ronald Junior Brazeau, un ami de longue date.
Il semble que l'enquête de la SQ a bifurqué sur M. Boivin, qui a déjà des antécédents en matière de drogue.
Six arrestations en lien avec le commerce de drogues
Six personnes ont été arrêtées en lien avec cette même enquête, mais touchant plus précisément le commerce de drogue.
Le projet Mentir a été initié dans le cadre de l'enquête sur le double meurtre.
La SQ a confirmé vendredi matin les informations du Droit obtenues en début de semaine, selon lesquelles Brazeau avait commandé le meurtre.
Quatre armes à feu et 13 kg de cannabis ont été saisis.
«M. Brazeau était à la tête d'un réseau très actif dans le secteur Aylmer, a confirmé Marc Tessier, de la SQ. Il aurait effectivement payé des gens pour exécuter les victimes, qui auraient commis un vol au sein de son organisation.»
Une somme d'argent indéterminée a aussi été saisie.
L'enquête s'est faite en collaboration avec la police de Gatineau.