L'usine de Fortress Cellulose spécialisée à Thurso.

Fortress abolit 22 postes syndiqués

Un nuage gris continue de flotter au-dessus de l'usine Fortress de Thurso, alors que la direction de la papetière abolira 22 postes syndiqués d'ici la fin du mois d'octobre.
Le vice-président au développement des affaires chez Fortress Cellulose Spécialisée, Marco Veilleux, a confirmé la nouvelle jeudi en fin d'après-midi. Au total, entre quatre et cinq personnes perdront leur emploi puisque la majorité des postes abolis sont vacants et qu'ils ne seront pas comblés. Les différentes branches syndicales affiliées à l'usine de Thurso ont été informées de la situation jeudi matin.
Cette mesure s'inscrit dans le plan d'optimisation mis en branle par l'entreprise depuis le printemps dernier afin de faire face aux difficultés du marché de la pâte dissolvante. 
Rappelons que près de 200 des 320 travailleurs de l'usine de Thurso avaient été forcés de prendre congé l'hiver dernier lors d'un arrêt des opérations qui s'est étalé sur un peu plus de deux mois. Cette fermeture temporaire devait permettre de réduire les stocks d'inventaires de pâte cellulosique jugés trop élevés, conséquence de la taxe antidumping de 13% imposée par la Chine à l'automne 2013.
En juin dernier, la papetière a également annoncé une mise à pied de 16% de ses effectifs-cadres et gestionnaires. Il s'agissait d'une autre mesure inscrite au plan de réduction des coûts établi par l'entreprise. 
Plus de détails dans LeDroit du 3 octobre 2014 ou sur ledroitsurmonordi.ca.