Nick Smith (à gauche) et Faron Gogo se sont fiancés hier matin, jour de la Saint-Patrick, au pub irlandais Heart & Crown.

Fiançailles en vert

Saviez-vous que la fête de la Saint-Patrick est d'abord et avant tout une fête chrétienne ?
Plutôt surprenant, parce qu'il n'y a rien de catholique dans ce qui se passe dans les bars le 17 mars, jour où on célèbre cette fête des Irlandais. À moins que Jésus ait changé l'eau en bière verte à un moment donné. Et si oui, ce passage de la Bible m'a échappé toute ma vie.
Les bureaux du Droit sont situés dans le marché By, à Ottawa, à quelques pas du populaire pub irlandais Heart & Crown. Là où des centaines d'Irlandais et pseudo-Irlandais de la région se rassemblent le 17 mars. Hier donc, certains se sont même pointés avant l'heure d'ouverture de l'endroit. En d'autres mots, ces derniers commandent leur première bière dès 11h, avant le lunch, et leur dernière tard dans la nuit, avant le petit-déjeuner.
Mais d'autres choisissent de passer la fête de la Saint-Patrick au Heart & Crown par romantisme. Je dirais même par amour.
Comme Faron Gogo (oui, Gogo) et Nick Smith, d'Ottawa, qui se sont fiancés hier matin au Heart & Crown, sur la musique d'un band irlandais qui faisait danser les centaines de personnes entassées dans ce bar... à midi.
Faron et Nick sont arrivés à ce pub à 7h hier matin. «Nous étions les premiers arrivés!» lance fièrement la nouvelle fiancée.
Ils ont pris le petit-déjeuner ensemble en attendant l'arrivée de leurs familles, qui se sont jointes à eux pour célébrer leur journée de fiançailles. Et ensemble, tout le monde a attendu impatiemment que l'horloge sonne 11h afin de pouvoir commander leur première, mais non leur dernière, bière de la journée.
J'ai rencontré Faron et Nick vers 13h. Et déjà, les tourtereaux semblaient - comment dirais-je...? - de très bonne humeur, mettons.
«Nous nous sommes fiancés tantôt, après quelques bières, dit Nick.
- C'est la meilleure façon de le faire!, lance sa fiancée en ajoutant un 'Woo! Hoo!' à la fin de sa phrase.
- Pourquoi vous êtes-vous fiancés ici?, que je leur demande.
- C'est une tradition familiale, répond Nick. Ma famille vient passer la journée de la Saint-Patrick ici depuis que je suis enfant. Celle de Faron aussi. Les deux familles prennent toujours place à la même table et on s'amuse comme des fous, c'est-à-dire jusqu'à ce qu'ils nous mettent dehors.
- Et à quelle heure croyez-vous que les portiers vous demanderont de quitter aujourd'hui?
- Habituellement, on nous indique la sortie vers 17h. Mais je pense qu'on sera bon jusqu'à 18h cette année. Et ensuite, nous rentrerons à la maison et nous irons au lit célébrer nos fiançailles.
- Oui, en tombant endormi!» de préciser Faron.
(Un ami du couple s'approche de nous.)
«Voulez-vous que je vous dise la vraie raison pour laquelle ils se sont fiancés ici?, me demande-t-il.
- D'accord, que je lui réponds.
- C'est parce qu'un bar est le seul endroit où Faron pouvait trouver Nick sur ses genoux.»
En me retournant (en riant) vers le couple je leur demande: «Êtes-vous Irlandais?
- Je pense que j'ai un peu de sang irlandais dans ma famille, répond Nick. Et mon cousin joue dans le band en ce moment.
- (Et Faron d'ajouter.) Le grand-père de Nick est né un 17 mars, tout comme mon arrière-grand-père.
- Et quand prévoyez-vous vous marier?, que je leur demande en terminant.
(Les deux se regardent, l'air surpris et embêté.)
- Une chose à la fois, s'il vous plaît!», répondent-ils en choeur.
---
C'est vrai que c'était indiscret de ma part, comme question.
Ils ont bien raison. La date des noces, ce sera pour un autre jour. Hier, c'était le grand jour où Faron a dit «oui» à Nick pour la vie.
J'espère juste pour eux qu'ils s'en souviendront ce matin...