Érik Bédard étudie présentement deux offres de contrat, mais refuse de dévoiler l'identité des équipes intéressées.

Erik Bédard au ballottage

Le lanceur franco-ontarien Érik Bédard a été «désigné pour assignation» hier par les Rays de Tampa Bay, qui l'avaient relégué à leur enclos de releveurs il y a trois semaines mais ne l'avaient utilisé dans ce rôle qu'une fois depuis.
Le gaucher de Navan sera donc soumis au ballottage et s'il n'est pas réclamé par une autre formation des majeures, il pourrait être cédé à la formation AAA des Bulls de Durham avec laquelle il avait passé la première semaine de la saison. Il pourrait aussi refuser cette assignation et redevenir agent libre, ce qui lui permettrait de signer un contrat avec une autre équipe, même s'il se fait tard dans la saison.
«Je ne sais pas encore ce que je vais faire», a dit Bédard dans un échange de textos avec LeDroit.
Le gérant des Rays Joe Maddon a dit aux journalistes de Tampa Bay que Bédard «ne semblait pas cadrer très bien» dans l'enclos des releveurs, soulignant cependant qu'il a été un partant pendant presque toute sa carrière.
Tampa Bay avait besoin de la place sur l'alignement de Bédard pour faire de la place au releveur Joel Peralta, qui revenait d'une maladie.
Bédard a présenté une fiche de 4-6 avec une moyenne de points mérités de 4,71 avec les Rays, son sixième club des majeures. Après avoir remporté la 71e victoire de sa carrière dans les majeures le 28 juin dernier contre les Orioles de Baltimore, il avait été malmené à sa dernière sortie comme partant le 3 juillet, allouant six points sur huit coups sûrs en seulement deux manches de travail.
Il n'a ensuite été utilisé qu'une fois en relève, une manche contre les Blue Jays de Toronto où il n'avait pas donné de point malgré deux coups sûrs le 12 juillet dernier.