Eric Radford souffre d'une blessure à la hanche droite qui l'accable depuis la semaine dernière.

Eric Radford est aux prises avec une blessure

HELSINKI - À la veille de l'ouverture des championnats du monde de patinage artistique, le double champion canadien Eric Radford avait peine à se bouger à son réveil.
L'Ontarien de 32 ans souffre d'une blessure à la hanche droite qui l'a accablé depuis la semaine dernière et qui l'a ennuyé lors des deux séances d'entraînement mardi, le pire moment possible pour lui et sa partenaire Meagan Duhamel.
«C'est extrêmement frustrant», a reconnu Radford.
Radford a d'abord ressenti cette blessure à la hanche de sa jambe d'atterrissage la semaine dernière, la décrivant comme des spasmes musculaires abdominaux.
«C'était ennuyant, mais la situation était sous contrôle, a-t-il expliqué. C'était juste une sorte de douleur. Et puis ce matin, je me suis réveillé et c'était tellement raide que je pouvais à peine bouger. Et une fois sur la patinoire, je ne peux pas serrer les jambes ensemble. Je ne sais pas de quel muscle il s'agit spécifiquement...
«Quand je suis dans les airs, je ne peux pas sauter correctement, mes jambes ne suivent pas. Et quand je fais certains mouvements, je n'ai pas beaucoup de contrôle sur mes hanches.»
Cela affecte principalement leur triple Lutz côte-à-côte parce qu'il pivote alors avec puissance sur sa hanche droite. Il est tombé trois fois en l'exécutant pendant l'entraînement de mardi après-midi et il a posé la main sur la glace une autre fois.
«La sensation, c'est comme si le muscle ne répond pas. Ça donne l'impression d'avoir les jambes comme du jello», a-t-il ajouté.
Une chute sur un triple Lutz en compétition serait coûteuse. Cet élément du programme court procure une note de base de 6,0 avec un potentiel de 3,0 points ajoutés pour l'exécution. Une chute vaudrait une note négative pour l'exécution en plus d'une déduction de 1,0 pour la chute.
Radford a des problèmes avec sa hanche, un syndrome qui affecte l'amplitude des mouvements, depuis 2012, mais il a composé avec la situation grâce à des traitements.
Il a reçu un traitement après l'entraînement et a dit qu'il se sentait légèrement mieux, et se soumettra à un autre traitement mercredi matin avant son programme court avec Duhamel plus tard dans la journée.
«J'espère seulement me réveiller et que tout soit normal, car à l'heure actuelle, je me sens encore faible, a dit Radford, ajoutant qu'il ne songe pas à déclarer forfait. Je vais néanmoins le faire, peut-être que le Lutz ne fonctionnera pas. Tout le reste s'est vraiment bien déroulé.»
Cette blessure survient à la fin d'une saison en montagnes russes pour Duhamel et Radford, pourtant si dominants au cours des deux saisons précédentes, alors qu'ils ont remporté toutes les compétitions sauf une.
Ils se sont classés troisièmes lors des Finales du Grand Prix cette saison et deuxième à la classique des Quatre continents le mois dernier, puis ils sont retournés faire leurs devoirs ces dernières semaines pour réévaluer «ce qui s'est passé cette saison, pourquoi nous n'avons pas offert les performances attendues et pourquoi nous n'avons pas récolté en compétition le fruit de notre travail à l'entraînement», a expliqué M. Duhamel.
Ils ont apporté plusieurs changements à leur programme dans les semaines avant de se présenter à Helsinki et Duhamel a ajouté qu'ils étaient confiants que deux solides programmes leur suffiraient pour mériter un troisième titre mondial d'affilée.