Le capitaine des Penguins, Sidney Crosby, soulève la coupe... et la foule!

Environ 650 000 personnes au défilé des Penguins

La conquête de la coupe Stanley par les Penguins de Pittsburgh, premier club de la LNH à conserver leur titre en près de 20 ans, a engendré de loin le défilé le plus imposant des cinq championnats de l'organisation.
On estimait à 650 000 le nombre de personnes rassemblées le long d'un trajet qui s'est conclu au Point State Park, une belle journée ensoleillée aidant.
«Ces gars-là sont de féroces compétiteurs, a dit l'entraîneur Mike Sullivan à la foule. Ils savent comment gagner, tout simplement.»
L'an passé, ce sont environ 400 000 partisans qui ont pris part à la fête.
Les Penguins sont restés champions en battant Nashville en six matches à la suite d'un gain de 2-0, dimanche.
La route vers le triomphe a été parsemée d'adversité. Le joueur le plus utile des séries, le capitaine Sidney Crosby, a été tenu à l'écart de près de deux matches par une commotion cérébrale. Le défenseur élite Kristopher Letang était absent des séries, ayant été opéré au cou avant le bal printanier.
Alors que les joueurs étaient présentés aux amateurs par Ryan Mills, annonceur-maison au PPG Paints Arena, les partisans apprenaient que le défenseur Ian Cole jouait malgré des fractures aux côtes et à une main. Nick Bonino, qui s'est brisé une jambe en bloquant un tir de P.K. Subban, lors du match numéro 2, était parmi la foule, prenant des autoportraits.
Phil Kessel, acquis des Maple Leafs de Toronto il y a deux saisons, a été parmi les plus acclamés.
Kristen Pearce, de Green Bay, s'est rendue à Pittsburgh en voiture pour applaudir le natif du Wisconsin. Elle a eu la chance de le voir signer son chandail et sa pancarte, où était inscrit 'Nous avons conduit à partir du Wisconsin pour voir notre champion de la coupe Stanley!'»
Les Penguins ont également tout raflé en 1991, 1992 et 2009. Ils sont la première équipe depuis les Red Wings de Detroit, en 1998, à gagner la coupe Stanley lors de deux années consécutives, et aussi la première à réaliser l'exploit depuis l'entrée en vigueur du plafond salarial, en 2005.