Josée Lacasse, candidate conseillère dans le district Aylmer.

Encore plus de femmes en politique municipale en Outaouais

La politique municipale s'est féminisée encore un peu plus dans la région dimanche dernier. Le nombre de femmes élues en Outaouais est en hausse de près de 5 %, selon le ministère des Affaires municipales des régions et de l'Occupation du territoire (MAMROT).
Le nombre d'élues est passé de 124 en 2009 à 130 dimanche. Cette augmentation, quoique légère, permet à l'Outaouais de tout juste dépasser la moyenne québécoise.
La représentation féminine dans les conseils municipaux ailleurs au Québec atteint 30 %, alors qu'elle est de 31 % en Outaouais. En 2009, la représentation féminine en politique municipale en Outaouais n'était que de 27 %.
Un total de 222 candidates briguaient un poste aux élections du 3 novembre. Du nombre, 130 ont gagné leurs élections, soit 58 % des candidates.
L'Assemblée des groupes de femmes d'interventions régionales (AGIR) se réjouit aussi que 10 des 19 femmes qui briguaient un poste à la mairie aient été élues. Elles n'étaient que six à occuper ce poste après les élections de 2009.
Parmi les 67 municipalités de l'Outaouais, 12 ont un conseil municipal paritaire, quatre ont un conseil majoritairement féminin et huit ne possèdent aucune femme.
À Gatineau, le conseil est passé de 5 à 6 femmes élues au sein du conseil.