Encore heureux, de Zazie ***

Elle a été, en France, jurée à l'émission The Voice. Qu'à cela ne tienne! À contre-courant de la variété télévisée aseptisée, Zazie poursuit sa route musicale en zigzag. Et continue d'être l'une de ces chanteuses compositrices qui vivifient le paysage pop français avec audace et ténacité.
Ici, - encore heureux - , elle s'écarte des sentiers battus, quitte à dérouter un peu. Çà et là, elle plonge dans la mêlée sociale et la rugosité du monde. Combien de personnes doit être une femme aujourd'hui, questionne-t-elle dans Oui-filles. Ce disque parle aussi des hommes (beaucoup), de guerre (Faut pas s'y fier), d'environnement (Petroleum), en arrimant ses fameux jeux de mots à une pop d'obédience électro.
Un disque gorgé de soupirs et rehaussé de raison, grave et courageux, avec ses humeurs en tour de Pise et ses larmes ravalées. On se souviendra du très beau et différent Adieu Tristesse, frémissant, poétique et joliment désuet.