Songs of the Wanderers du Cloud Gate Dance Theatre of Taïwan est décrit comme un «chef-d'oeuvre d'invention».

En 2014, entrez dans la danse

Du côté de la danse, la région s'offre classiques et innovations en 2014. Bref aperçu d'une année remplie de promesses.
Les ballets
Pièce maîtresse de tous les grands ballets, le Lac des cygnes version Ballet national du Canada ouvrira la saison hivernale de la danse au CNA (30 janvier-1er février).
Pour contrebalancer ce classique souvent programmé, Rodin/Claudel garantit fraîcheur et dynamisme ; la productrice Cathy Levy a invité les Grands Ballets canadiens de Montréal à la barre de la première pièce intégrale néoclassique de Peter Quanz. Il y est question de la relation tumultueuse entre le sculpteur français Auguste Rodin et Camille Claudel (27-29 mars).
Coppélia, jamais programmé ces 11 dernières années sous la direction de Mme Levy, refait surface avec le Pennsylvania Ballet, d'après une chorégraphie de Marius Petipa (1er-3 mai). Pour l'occasion, une matinée a été ajoutée le 3 mai à 14 h.
La série Face à face
Forte de ses bons résultats l'an dernier, cette nouvelle série revient en misant gros sur le solo: la chaplinesque Allege de l'Allemand Clément Layes se jouera sur une musique de David Byrne. La compatriote germanique Helena Wladmann sort les gros moyens avec Get a Revolver, une pièce non conventionnelle interprétée par la ballerine classique Brit Rodemund. Le Canada sera représenté par Anne Plamondon qui signe une oeuvre personnelle sur la maladie mentale avec Les mêmes yeux que toi.
Au catalogue des célébrités, on retrouvera Akram Khan et Sidi Larbi Charkaoui (accompagnés de Russell Maliphant) à la chorégraphie de Rising interprétée par le danseur kathak Aakash Odedra.
Gageons que cette série plutôt intime, présentée du 5 au 8 février entre la Cour des arts et le Studio du CNA ne restera pas confidentielle bien longtemps...
L'Amérique (se) pointe
Cette saison, les États-Unis amènent quelques-unes de leurs plus belles étoiles en danse contemporaines. Après le Hubbard Street Dance Chicago venu en novembre dernier célébrer 35 ans de passion, c'est au tour du Dance Theatre of Harlem de faire ses preuves dans un répertoire mixte (21 mai). De New York également, la compagnie de Kyle Abraham fait son Radio show dans une danse urbaine électrisante (13 février).
Parmi les noms très attendus, le Britannique Wayne McGregor donnera le pouls de son travail avec l'une de ses oeuvres phares, Far, « une pièce qui m'avait marquée et que je me devais de programmer », nous avait confié Cathy Levy en entrevue (23 avril).
Les danses traditionnelles
L'hiver se fait longuet ? On ira faire un tour du côté de La Eded de Oro, dansée par Israël Galván, star de la nouvelle génération flamenca (18 mars). Attention, changement de programme : Tango Pasión a annulé sa tournée nord-américaine. Il sera remplacé le 8 avril par Tango Legends de Mariela Maldonado et Pablo Sosa.
Les curiosités à ne pas manquer
Au rayon des spectacles à découvrir toutes affaires cessantes, notons Songs of the Wanderers du Cloud Gate Dance Theatre of Taïwan, annoncé comme «un chef-d'oeuvre d'invention [...] s'inspirant du Siddhartha d'Hermann Hesse et de l'ascétisme». Pour les curieux qui se demandent à quoi peuvent bien ressembler «d'immenses rideaux chatoyants de riz safrané» (21-22 mars).
La Montréalaise Virginie Brunelle part à la conquête de l'identité dans Complexe des genres (3-5 avril), tandis que Dave St-Pierre joue la carte de la provocation avec Foudres dont le nota dit tout : «scènes extrêmes de sexualité, nudité et usage de tabac» (8 mai).